Comment faire plus… avec moins

Publié le 22/11/2010 à 12:21, mis à jour le 01/12/2010 à 11:40

Comment faire plus… avec moins

Publié le 22/11/2010 à 12:21, mis à jour le 01/12/2010 à 11:40

Par Claudine Hébert

Voici quelques solutions mises en oeuvre par des entreprises pour réduire leurs frais dans des domaines variés.

> Concentrez-vous dans les domaines que vous maîtrisez.

Chez Groupe Anderson, à Chesterville, un équipementier agricole et forestier, on croyait que l’achat de trois machines de découpage au laser en 2005 serait bénéfique. Et cela le fut… momentanément. « Après tout, on offrait déjà ce service en sous-traitance à des entreprises locales afin de maximiser les quelque 25 heures libres de notre propre découpeuse », explique Patrice Desrochers, vice-président du Groupe Anderson.

Si l’initiative s’est révélée fructueuse les deux premières années, la compétition féroce et le manque d’expérience avec les subtilités de ce secteur, ont vite rattrapé le Groupe Anderson. L’entreprise a donc pris la décision de se départir de cette division pour mieux concentrer ses énergies sur le principal champ d’activité de la société.

> Privilégiez la qualité à la quantité.

Janik Aubut, propriétaire de Produits Marins Saint-Godefroi, spécialiste de la transformation du poisson, préfère désormais transiger avec des pêcheurs qui lui livrent des cargaisons réduites que de poissons de qualité plutôt que des caisses remplies à ras le bord de poissons de piètre condition. L’entreprise peut ainsi négocier de meilleurs tarifs avec ses distributeurs

> Gérez mieux vos matières résiduelles.

Corbeil Électroménagers dépensait plus de 3 500 $ par mois pour se débarrasser des importantes quantités de polystyrène utilisées pour protéger les appareils lors du transport. Deux conteneurs remplis de cette matière prenaient le chemin du site d’enfouissement chaque jour.

À la une

Renversement de Roe v. Wade: verra-t-on du «tourisme de l'avortement» au Canada?

Il y a 17 minutes | La Presse Canadienne

Le Canada devrait se préparer à une augmentation potentielle du tourisme médical.

Le rêve américain semble bel et bien mort

BLOGUE INVITÉ. Ce rêve fut la raison d’arrivée pour des millions d’immigrants en quête d’un avenir meilleur.

«Comment ne plus avoir de trous de mémoire au travail?»

MAUDITE JOB! «Au travail, je ne cesse d'oublier des choses importantes. Comment devenir moins tête en l'air?»