BiotiFull: un modèle d'affaires qui prend forme

Publié le 25/01/2018 à 12:40

BiotiFull: un modèle d'affaires qui prend forme

Publié le 25/01/2018 à 12:40

Par Denis Lalonde

(Photo: courtoisie)

Lancée à l'occasion de la deuxième édition du Défi Startup 7, la société BiotiFull poursuit son chemin avec l'intention de percer un marché bien précis: celui des campagnes de financement. 


La mission de BiotiFull est toujours d’offrir aux adolescents et jeunes adultes des produits de soins corporels bons pour eux et pour l’environnement, sans agent nocif. Elle cible entre autres les personnes qui font des réactions cutanées ou qui peuvent être allergiques à certains produits achetés en pharmacie.


BiotiFull a déjà conçu 10 produits avec l'aide d'un chimiste. Du nombre, 8 sont pour les filles. Les gammes Berry Burst et Endless Summer comptent chacune un shampoing, un revitalisant, un vapo-démêlant, et un gel douche. De leur côté, les garçons peuvent se procurer un shampoing et un gel douche de la marque Wild Nature. 


La fondatrice de l'entreprise, Isabelle Audet, assure que les enfants plus jeunes peuvent aussi utiliser les produits sans danger. 


«Honnêtement, faire des produits de soins corporels bons pour la peau et pour l'environnement, ce n'est pas très compliqué. Mais il faut vouloir le faire. Mes filles étaient tannées de faire des allergies avec des produits achetés en pharmacie et c'est ce qui m'a donné l'idée de démarrer l'entreprise», dit la fondatrice, qui possède un baccalauréat en mathématiques statistiques, un certificat en administration et une formation en gestion de projets. 


La société a amorcé ses activités en février 2017 et sa boutique en ligne a été lancée durant l'été.


Les écoles et les clubs sportifs sont ciblés


«Je vise surtout les campagnes de financement auprès des écoles secondaires et des clubs sportifs», dit Isabelle Audet. 


BiotiFull a entre autres signé des partenariats avec le club de gymnastique les Réflexes de Boucherville et le club de natation Mustang, de la même municipalité.


«Les gens sont contents d'acheter des produits locaux. Ça fait changement des oranges et du chocolat. La différence, les produits de soins corporels sont d'usage quotidien. Outre le geste de donner pour une bonne cause, on offre la possibilité de faire des campagnes qui durent plus longtemps», explique Mme Audet.


Bien sûr, la société possède sa boutique en ligne, mais la dirigeante soutient que les gens qui voudront continuer de s'approvisionner dans le temps pourront le faire auprès de leur association sportive grâce à des livraisons mensuelles. «Ça peut leur assurer des revenus potentiels tout au long de l'année», dit-elle.


Du côté des écoles secondaires, BiotiFull pourrait s'associer à des campagnes de financement pour les voyages scolaires ou les bals de finissants.


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

DANS LE MÊME DOSSIER

Sur le même sujet

La 4e édition du Défi Start-up 7 couronne Ôdep et ÉcoMontréal

Édition du 20 Avril 2019 | Denis Lalonde

DÉFI START-UP 7. La start-up Ôdep est sortie grande gagnante de la 4e édition du Défi Start-up 7.

Le lancement officiel du 4e Défi Start-up 7 en photos

18/03/2019 | lesaffaires.com

Voici quelques photos du lancement officiel de la 4e édition du Défi Start-up 7, qui s'est tenu le 14 mars.

À la une

Metro prend le plein contrôle de Première Moisson

Après les Coutu, au tour de la famille Colpron-Fiset de céder les rênes de Première Moisson.

Débat: les sables bitumineux, un investissement vert?

BLOGUE. Le panel «L'avenir de la finance durable au Canada» a soulevé plusieurs questions. Je les dépose pour réflexion.

Pierre Karl Péladeau acquiert des actifs de Taxelco

On compte les compagnies Taxi Diamond et Taxi Hochelaga, ainsi que Téo Techno.