Pratt & Whitney: à la recherche de l'excellence


Édition du 27 Janvier 2018

Pratt & Whitney: à la recherche de l'excellence


Édition du 27 Janvier 2018

Par Alain McKenna

En aviation, la notion de perfection est importante. Personne ne voudrait embarquer à bord d'un avion dont la fiabilité est incertaine. C'est pourquoi cette notion est chère à des équipementiers comme Pratt & Whitney, qui voit dans les principes de gestion allégée une illustration de cette quête de la perfection. Son usine de Mirabel, où sont assemblés les moteurs qui animent les avions C Series de Bombardier, entre autres, applique ces principes à la lettre, ce qui place la filiale d'United Technology haut dans la liste des entreprises illustrant le mieux les bénéfices de cette forme de gestion.

De l'optimisation de la performance à l'organisation du travail, en passant par une notion d'amélioration continue, tout est pris en compte. La plupart des tâches d'assemblage les plus exigeantes sont automatisées. Les employés ont droit à des postes de travail ergonomiques qui évitent les mouvements imprudents ou dangereux. D'un autre côté, rien n'est permanent : les boîtes à outils sont mobiles, et tout est disposé de manière à permettre de reconfigurer l'usine en fonction de besoins changeants. De plus, pour s'assurer que le niveau de qualité de l'usine ne varie pas avec le temps, l'entreprise a prévu des moments d'arrêt de l'assemblage afin de tenir des cliniques permettant aux employés d'adhérer aux pratiques d'amélioration continue de Pratt & Whitney Canada. « Notre capacité de production est meilleure, nous avons observé une hausse notable de notre performance, et ça nous a permis d'être plus rapides et efficaces. Nos employés le comprennent et voient comment nous pouvons ainsi aider le monde à être un endroit plus sûr », résume Jamie Forry, inspectrice en qualité pour Pratt & Whitney. De quoi rassurer les futurs passagers de la C Series !

À la une

Bourse: Wall Street termine sans direction, craintes d'une récession

Mis à jour le 29/06/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto clôture en baisse de près de 150 points.

À surveiller: Couche-Tard, Air Canada, et Gildan

Que faire avec les titres d’Alimentation Couche-Tard, Air Canada et Vêtements de sport Gildan?

Les mythes de la table d’imposition

29/06/2022 | Thomas Gaudet

BLOGUE INVITÉ. Non, votre voisin n’est pas la référence en matière fiscale.