La licorne franco-américaine Dataiku lève 100 millions de dollars

Publié le 24/08/2020 à 09:08

La licorne franco-américaine Dataiku lève 100 millions de dollars

Publié le 24/08/2020 à 09:08

Par AFP

(Photo: 123RF)

La licorne américaine d’origine française Dataiku, qui fournit à de grandes entreprises des outils d’intelligence artificielle, a levé 100 millions de dollars, a-t-elle annoncé lundi.

L’opération a été menée par le fonds d’investissement américain Stripes, avec le renfort d’investisseurs déjà présents comme les fonds Battery Ventures, CapitalG, Dawn Capital, FirstMark Capital, et Iconiq.

Dataiku n’a pas indiqué quelle était sa valeur à la suite de cette opération, se contentant d’indiquer que la collecte de fonds « confirmait » son statut de licorne (société non cotée évaluée à plus d’un milliard de dollars).

En décembre 2019, Dataiku avait été valorisée à 1,4 milliard de dollars lors de l’entrée dans son capital de Capital G, le fonds d’investissement d’Alphabet/Google.

Dataiku « continue d’attirer les investisseurs de renom qui valorisent aussi bien l’empreinte internationale de Dataiku (...) que sa capacité à offrir aux entreprises une solution pour révéler leur potentiel inexploité autour de la donnée » s’est félicité Florian Douetteau, co-fondateur et PDG de Dataiku, cité dans le communiqué.

Dataiku a été fondée en 2013 en France, mais a transféré son siège social aux États-Unis à l’occasion d’une collecte de fonds antérieure.

L’entreprise emploie aujourd’hui plus de 450 personnes et a des bureaux à New York, Paris, Londres, Munich, Sydney, et Singapour. 

En décembre 2019, Florian Douetteau avait indiqué à l’AFP que son intention était d’introduire Dataiku « dans quelques années » sur le Nasdaq, le marché des valeurs technologiques de la Bourse de New York.

Dataiku vend à de grands comptes une plate-forme de traitement de données qui leur permet de se doter d’outils d’intelligence artificielle sans avoir à embaucher de spécialistes.

 

Sur le même sujet

À la une

À surveiller: Banque de Montréal, Banque CIBC et Rogers Communications

09:16 | Jean Gagnon

Que faire avec les titres de Banque de Montréal, Banque CIBC et Rogers? Voici quelques recommandations d'analystes.

Les nouvelles du marché

08:25 | Refinitiv

Vaccination contre Omicron, BMO, croissance de l’emploi aux Etats-Unis, Didi sort du NYSE, et impôt minimum mondial.

L’intelligence artificielle au service de la surconsommation?

Il y a 42 minutes | Hugues Foltz

BLOGUE INVITÉ. Pour plusieurs, le temps des fêtes rime avec achats et rabais. Mais, en avez-vous vraiment besoin?