Quel est le style de management le plus efficace?

Publié le 19/01/2012 à 09:09, mis à jour le 20/01/2012 à 14:03

Quel est le style de management le plus efficace?

Publié le 19/01/2012 à 09:09, mis à jour le 20/01/2012 à 14:03

Par Olivier Schmouker

Le loup est-il l'avenir de l'homme? Photo : DR.

BLOGUE. Que vaut-il mieux, un leader d’exception qui n’en fait qu’à sa tête ou bien un leader qui ne prend de décision qu’après avoir consulté tous les membres de son équipe? Un tyran ou un démocrate? Ou encore, un leader qui agit tantôt en tyran, tantôt en démocrate? Le débat paraît a priori sans fin, car il y aura toujours de bons arguments pour appuyer toutes les réponses envisageables. Pas vrai? Eh bien non, ce n’est pas vrai. La bonne réponse, elle existe, et je l’ai!

Découvrez mes précédents posts

Plus : suivez-moi sur Facebook et sur Twitter

Oui, oui, oui, j’ai la réponse qui mettra fin au débat… Elle ne vient pas de moi, bien entendu, mais d’une étude fort intéressante à ce sujet, intitulée Power structures and adaptation : How to distribute power within a group. Celle-ci est signée par Murat Tarakci, étudiant en économétrie à l’Erasmus Research Institute of Management, et Patrick Groenen, professeur de statistique au même institut, qui est établi à Rotterdam (Pays-Bas). Elle montre que la forme de pouvoir idéale en entreprise existe bel et bien, mais que pour la voir adoptée un jour, il faudra assister au préalable à une petite révolution managériale…

Ainsi, les deux chercheurs ont noté qu’il y avait grosso modo deux camps qui s’affrontaient sur le plan théorique dès que l’on aborde le sujet du pouvoir. D’un côté, ceux qui ne jurent que par la démocratie, et qui par conséquent considèrent que le mieux est d’avoir un leader particulièrement à l’écoute des membres de son équipe (on peut songer à l’exemple de Google, entre autres). De l’autre, ceux qui considèrent que rien ne vaut un leader, un vrai, que les autres suivent aveuglément là où l’emmène sa vision de l’avenir (on peut notamment penser à Steve Jobs).

Quand on fouille bien dans tout ce qui est paru comme études universitaires sur le sujet, on en trouve tant pour appuyer un camp que l’autre. Par exemple, Anderson et Brown ont publié l’an dernier une étude montrant que les structures hiérarchisées étaient en général moins efficaces que celles plus égalitaires, tandis que Lammers et Galinsky ont mis au jour en 2009 le contraire, à savoir que les groupes très hiérarchisés étaient les plus performants. De quoi y perdre son latin…

MM. Tarakci et Groenen se sont alors dit qu’il fallait peut-être aborder le sujet autrement, et ont eu l’idée de comparer six structures de pouvoir différentes. Oui, ils ont sélectionné six formes de pouvoir différentes, plus ou moins hiérarchisées, et ont procédé à des simulations économétriques de celles-ci dans différentes situations. La question était dès lors de savoir si une structure de pouvoir se démarquait des autres, ou pas.


image

DevOps

Mercredi 09 décembre


image

Sommet Énergie

Mardi 26 janvier


image

Sommet en finance

Jeudi 11 février


image

Contrats publics

Mardi 09 mars

DANS LE MÊME DOSSIER

À la une

COVID-19: dès vendredi, tous les commerces resserreront les règles

Les contrevenants s’exposent à des amendes pouvant aller de 1000 $ à 6000 $ a dit Geneviève Guilbault.

À surveiller : Salesforce, Zoom et BMO

08:38 | Catherine Charron et Stéphane Rolland

Voici quelques recommandations d’analystes.

Salesforce confirme l'achat de Slack pour 27,7G$US

01/12/2020 | AFP

Avec l'achat de Slack, Salesforce pourra entrer en compétition plus frontale avec Microsoft.