Olivier Schmouker - Avez-vous le mental d'un gagnant?

Publié le 14/07/2011 à 09:10, mis à jour le 01/11/2011 à 16:23

Olivier Schmouker - Avez-vous le mental d'un gagnant?

Publié le 14/07/2011 à 09:10, mis à jour le 01/11/2011 à 16:23

Par Olivier Schmouker

Un exemple lumineux provient du monde échiquéen… En 1972, l’Américain Bobby Fischer affrontait le Russe Boris Spassky pour le titre mondial du jeu d’échecs. Avant même que la compétition n’ait lieu, il y allait de déclarations fracassantes, histoire de déstabiliser mentalement son adversaire : «Il disait à qui voulait l’entendre qu’il allait pulvériser Spassky», dit Liz Garbus, qui a signé le récent documentaire Bobby Fischer Against the World. Par exemple, au lieu de travailler sans relâche son jeu, il s’est lancé dans un entraînement physique intense et s’est astreint à un régime alimentaire drastique, pour être en pleine forme au moment de la rencontre, mais surtout, selon ses propres dires, pour «écrabouiller la main du Russe quand il lui donnerait la traditionnelle poignée de mains d’avant-partie».

La compétition se déroulait sur plusieurs parties. Chacun était à 2 points et demi, quand Fischer a fait basculer le match en jouant avec les Blancs, pour la première fois de sa vie en compétition, 1. c4. Au lieu d’ouvrir avec le pion du Roi, comme il le faisait toujours, il ouvrait avec celui du fou des cases noires. Spassky n’avait absolument pas préparé une telle éventualité et s’est mis à perdre des parties, et par suite le match. Le jeune prodige américain avait surclassé son adversaire grâce à un infime détail, à savoir un mental plus solide, et par conséquent à une petite dose de cortisol sécrétée au moment clé…

Le boxeur américain Sugar Ray Robinson disait fort justement : «Pour être champion, vous devez croire en vous-même quand personne d’autre ne le fait»…

Découvrez mes précédents posts

Et plus sur : Facebook | LinkedIn

À la une

Pour en finir avec le populisme économique

ANALYSE. Miner la confiance des Canadiens à l'égard de la Banque du Canada est un jeu dangereux et malhonnête.

Bourse: Wall Street termine la semaine en hausse pour la première fois en deux mois

Mis à jour le 27/05/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto clôture en hausse de plus de 200 points.

La Banque Nationale surpasse les attentes tandis que l'horizon économique s'assombrit

Les résultats du plus récent trimestre de la Banque Nationale montraient des hausses de revenus pour tous ses secteurs.