Olivier Schmouker - Avez-vous le mental d'un gagnant?

Publié le 14/07/2011 à 09:10, mis à jour le 01/11/2011 à 16:23

Olivier Schmouker - Avez-vous le mental d'un gagnant?

Publié le 14/07/2011 à 09:10, mis à jour le 01/11/2011 à 16:23

Par Olivier Schmouker

Au début des années 1990, Andre Agassi était le champion incontesté du tennis mondial. Son jeu était génial, il volait de victoire en victoire, rien ne lui résistait. Mais, telle une météorite, sa gloire a filé aussi vite qu’elle est venue : il s’est mis, du jour au lendemain, à perdre des matches contre des joueurs moins talentueux que lui et à systématiquement échouer en finale, quand il parvenait jusque-là.

Pourquoi? Que lui était-il arrivé? L’épuisement? Un événement malheureux dans sa vie privée? Pour le savoir, il a rencontré en 1994 Brad Gilbert, un joueur de tennis qui s’était reconverti en entraîneur, mais un entraîneur d’un genre un peu particulier, comme en témoigne le titre du livre qu’il venait de sortir à l’époque, Winning Ugly. Vainqueur des Masters de Cincinnati et deux fois finaliste de l’Open de Paris, Gilbert explique dans son livre comment remporter un match avec le mental, sans forcément avoir le jeu pour battre son adversaire. Lors de sa rencontre avec Agassi, il a dit à celui-ci de but en blanc : «Au lieu de chercher à gagner sur chaque balle, tu ferais mieux de parfois de contenter de la renvoyer pour que ce soit l’autre qui commette une faute, pas toi. Avec ton talent, tu peux te permettre de jouer à 50% de ton niveau de jeu et à 95% de ton niveau de mental, au lieu de l’inverse, ce que tu fais ces derniers temps et qui te fait accumuler les défaites». Agassi l’a aussitôt recruté pour devenir son nouvel entraîneur.

Brad Gilbert s’est aussitôt mis à l’œuvre et a déconstruit le jeu qu’avait Andre Agassi, qui reposait sur la recherche constante de l’excellence. Mettant la technique de côté, il lui a fait travailler son mental. Résultat? Cinq mois plus tard, Agassi remportait son premier US Open, puis il est devenu de fil en aiguille le Numéro 1 au classement ATP, pour la première fois de sa vie.

Que retirer de cette anecdote tennistique? Que ce qui fait les grands champions, et de manière générale ceux les vainqueurs, c’est le mental. Le mental, le mental, le mental. «Aujourd’hui, un paquet de joueurs de tennis ont l’étoffe de devenir le Numéro 1, mais un seul y parviendra. Et il le fera en se vainquant lui-même, ou plutôt ses peurs, ses doutes et son insécurité», indique Timothy Gallwey, auteur de plusieurs livres sur la psychologie des sportifs.

À la une

Bourse: Wall Street termine en ordre dispersé, sous une pluie de mauvais chiffres

Mis à jour le 24/05/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto clôture en hausse malgré les déclins des technos et de la santé.

Snap chute en Bourse après un avertissement sur résultats

24/05/2022 | AFP

Son titre est en baisse de près de 40% à midi.

À surveiller: Canada Goose, Héroux-Devtek et Apple

24/05/2022 | Denis Lalonde

Que faire avec les titres de Canada Goose, Héroux-Devtek et Apple? Voici quelques recommandations d’analystes.