Le leader de demain devra-t-il être un artiste?

Publié le 08/12/2011 à 09:47, mis à jour le 09/12/2011 à 13:28

Le leader de demain devra-t-il être un artiste?

Publié le 08/12/2011 à 09:47, mis à jour le 09/12/2011 à 13:28

Par Olivier Schmouker

L’art? Oui, l’art. Sous n’importe quelle forme : théâtre, danse, peinture, photographie, littérature, etc. «L’art déclenche en nous une foule d’émotions, et avec elles des réflexions que nous n’aurions jamais eu sans cela. Il nous procure ce que j’appelle les 3E, pour émotion, énergie et expérience», a-t-il indiqué.

Le professeur italien a concocté une méthode pratique pour faire entrer l’art en entreprise, intitulée Initiatives basées sur l’art (Iba). Celles-ci peuvent se présenter sous trois formes distinctes :

- Intervention : action artistique menée sur une journée, à l’image du team-building;

- Projet : action artistique se déroulant sur plusieurs journées;

- Programme : plusieurs projets menés à la suite les uns des autres.

M. Schiuma a de surcroît mis au point une grille – The Arts Value Matrix – visant à bien évaluer les différentes formes d’initiatives envisageables, en fonction des besoins spécifiques de chaque entreprise. Cette grille se présente sous la forme d’un carré à neuf cases, dénommées (en allant de gauche à droite, de haut en bas) : Investissement, Pont, Transformation; Sponsor, Environnement, Développement personnel; Divertissement, Galvanisation, Inspiration.

À noter que la ligne du bas du carré est graduée en trois, afin de mesurer le degré de changement des personnes (bas, moyen et élevé). Idem pour la ligne du côté gauche, histoire de mesurer le degré de développement des infrastructures organisationnelles (bas, moyen et élevé).

Vous comprendrez mieux en découvrant les explications du professeur italien…

> Divertissement : Ça correspond à un spectacle offert aux employés. Le but est très simple : procurer un moment de détente, pour ne pas dire de plaisir. Il y a toujours un impact positif, mais très relatif.

> Galvanisation : L’idée est provoquer un changement dans l’ambiance générale de travail, voire de redonner à certains l’énergie nécessaire pour lancer ou terminer une tâche ardue. «Chez SAP, il arrive qu’on organise un enterrement symbolique et joyeux quand un projet est mené à son terme. Ça marque une étape et ça procure l’envie de se relancer dans un autre», a-t-il illustré.

> Inspiration : L’action artistique doit permettre à chaque personne de se recentrer sur elle-même afin d’être en mesure de mieux comprendre ce qui la motive réellement au travail et à effectuer les changements nécessaires pour, le cas échéant, corriger le tir. L’art devient alors source d’inspiration pour se dépasser.

À la une

Québec scellera bientôt le sort de Lithium Amérique du Nord

16/04/2021 | François Normand

ANALYSE - Trois entreprises seraient encore dans la course pour acheter la minière: une québécoise et deux étrangères.

Entrepreneuriat: le «trou noir» afflige le Québec

16/04/2021 | Emmanuel Martinez

La pérennité des nouvelles entreprises est faible dans la province, démontre une étude de l’UQTR.

La devise des entrepreneurs québécois: «Je veux changer le monde»

16/04/2021 | Emmanuel Martinez

Contrairement à ceux de l'étranger, les entrepreneurs québécois veulent «changer le monde», selon une étude de l'UQTR.