Québec reporte la vaccination obligatoire en santé au 15 novembre

Publié le 13/10/2021 à 11:17, mis à jour le 13/10/2021 à 13:47

Québec reporte la vaccination obligatoire en santé au 15 novembre

Publié le 13/10/2021 à 11:17, mis à jour le 13/10/2021 à 13:47

Le ministre de la Santé, Christian Dubé, en a fait l'annonce deux jours avant la date butoir. (Photo: La Presse Canadienne)

Confronté au risque de voir le réseau de la santé aux prises avec une pression insoutenable, le ministre de la Santé Christian Dubé reporte d’un mois la vaccination obligatoire des employés du réseau.

La nouvelle date butoir du 15 novembre est ainsi «une dernière chance» de se faire vacciner, de dire le ministre.

Le taux de vaccination du personnel a fortement augmenté au cours des dernières semaines et atteint maintenant 96%, mais cela signifie toujours que quelque 14 000 employés seraient retirés du service. Le ministre a rappelé que ce nombre était dans le même ordre de grandeur que le manque à gagner survenu à la suite de la première vague, une situation qu’il ne veut à aucun prix répéter, alors que le réseau est déjà plus fragile qu’il y a 19 mois.

L’entrée en vigueur de cette obligation vendredi aurait ainsi entraîné, d’après la sous-ministre Lucie Opatrny, la fermeture de 600 lits et de 35 salles d’opération. De plus, de nombreux CHSLD et résidences pour personnes âgées n’auraient plus eu suffisamment d’employés pour fonctionner.

En conférence de presse à Montréal, Christian Dubé a aussi expliqué que le retrait de ce personnel aurait mis une forte pression sur les employés actuels et obligé notamment l’imposition de temps supplémentaire obligatoire, une pratique qu’il tente au contraire d’éliminer. 

Pour l’instant, il donne une dernière chance aux non-vaccinés, mais privera ceux-ci de toutes leurs primes et leurs incitatifs financiers à compter de lundi et ils devront être testés au moins trois fois par semaine.

Christian Dubé reconnaît qu’il s’agissait d’une décision très difficile à prendre, mais il a fait valoir que de laisser partir ces 14 000 employés représentait une décision trop lourde de conséquences.

Sur le même sujet

Montréal: Medicom haussera sa capacité de production de N95

L'entreprise affirme que dès à présent, elle peut fournir près de 3,3 millions de respirateurs N95 au réseau de la santé.

L'inflation aux États-Unis, aussi une séquelle des généreux plans de relance

20/01/2022 | AFP

Aux États-Unis, l’inflation a atteint 7% en 2021, un rythme que le pays n’avait pas connu depuis près de 40 ans.

À la une

Le Canada est encore loin d'avoir une vraie stratégie industrielle

ANALYSE. Un an après le dépôt d’un important rapport à ce sujet, Monique Leroux explique ce qu’il manque pour y arriver.

Un ruban intelligent pour traiter des enfants à l’urgence

21/01/2022 | Emmanuel Martinez

Une start-up montréalaise a conçu un dispositif qui permet de mieux déterminer la dose de médicaments pour les enfants.

Bourse: Wall Street termine en forte baisse, la Fed et Netflix font tomber les indices

Mis à jour le 21/01/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto termine en baisse de plus de 400 points.