Réactions au passeport vaccinal: entre résignation et optimisme

Publié le 25/08/2021 à 09:14

Réactions au passeport vaccinal: entre résignation et optimisme

Publié le 25/08/2021 à 09:14

Par La Presse Canadienne

L’Association Restauration Québec (ARQ) accueille la décision avec résignation. (Photo: La Presse Canadienne)

Des associations de commerçants semblent être prêtes à faire respecter l’imposition du passeport vaccinal qui sera requis pour tous les Québécois de 13 ans et plus qui voudront accéder à certains lieux qualifiés par le gouvernement de «non essentiels», à partir du mois de septembre. 

La Chambre de commerce du Montréal métropolitain considère le passeport vaccinal comme un «soulagement pour les entreprises». 

«Cela permettra d’éviter une nouvelle fermeture de l’économie et de poursuivre le redémarrage de secteurs durement affectés par la pandémie, tel que la restauration et les industries culturelles et créatives», a indiqué dans un communiqué Michel Leblanc, président et chef de la direction de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain. 

Toutefois, Michel Leblanc se questionne sur la nécessité de présenter une pièce d’identité en plus de la preuve de vaccination, ce qui peut «alourdir» son utilisation. 

«Plusieurs pays tels que l’Italie et la France n’exigent pas une pièce d’identité et la vérification de la preuve vaccinale se déroule rondement. Nous espérons que le gouvernement prendra exemple sur ces juridictions», a ajouté Michel Leblanc dans le communiqué. 

 

Éviter une paralysie dans l’industrie de la restauration 

De son côté, l’Association Restauration Québec (ARQ) accueille la décision avec résignation. 

Sur son site web, l’ARQ a réitéré mardi que «la mise en place du passeport vaccinal est un nouveau fardeau qui pèsera lourd sur les épaules des restauratrices et des restaurateurs du Québec», mais qu’un nouveau confinement «signifierait probablement encore une fois la fermeture des salles à manger, une chose qui doit être absolument évitée» pour éviter une «paralysie de l’industrie». 

L’association des restaurateurs déplore également que les demandes d’assouplissement concernant certaines mesures sanitaires n’aient pas été acceptées par le gouvernement. 

«Notamment le registre et la distanciation physique entre les tables (1 m à l’extérieur, 2 m à l’intérieur)» a précisé l’ARQ. 

Sur sa page Facebook, La nouvelle Association des Bars du Québec (ABNQ) a écrit qu’elle voit dans le passeport vaccinal, «une façon de nous permettre de continuer à opérer nos entreprises».

 «La survie des PME de l’industrie de la restauration et des bars étant en jeu, nous sommes donc favorables à l’implantation de ce passeport vaccinal qui, nous l’espérons, sera de courte durée dans le futur de nos opérations», a indiqué l’association. 

Sur sa page Facebook, l’ABNQ a précisé qu’elle ne fera aucun commentaire à ce sujet dans les médias, «afin d’éviter les attroupements nuisibles de gens qui cherchent à se faire entendre dans leur cause contre l’implantation du passeport vaccinal». 

Deux applications pouvant être téléchargées gratuitement ont été créées pour faire fonctionner le système de passeport: les citoyens pourront se procurer «VaxiCode» et les commerçants, eux, peuvent télécharger l’application de lecture «VaxiCodeVerif» qui permet de vérifier le statut vaccinal de leurs clients. 

Le passeport sera requis, comme annoncé auparavant, dans les bars, restaurants, cinémas, gyms, casinos, salles de spectacles, les congrès, et les sports d’équipe ou activités physiques impliquant des contacts fréquents ou prolongés, pratiqués à l’extérieur, y compris à l’occasion d’une activité parascolaire.

 

Sur le même sujet

À la une

Après Lightspeed, Spruce Point s'attaque à Nuvei

Mis à jour il y a 1 minutes | Denis Lalonde

Le titre de Nuvei s'effondre de plus de 40% à la Bourse de Toronto en fin de matinée.

Dollarama présente des résultats supérieurs aux attentes

Les résultats de l’entreprise s’expliquent par le retour en force des consommateurs pour célébrer l'Halloween.

Titres en action: Tilray, Dollarama, TotalEnergies, ...

Mis à jour il y a 46 minutes | AFP et La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.