Les travailleurs de la santé devront être vaccinés le 15 octobre

Publié le 07/09/2021 à 15:38

Les travailleurs de la santé devront être vaccinés le 15 octobre

Publié le 07/09/2021 à 15:38

Par La Presse Canadienne

13% des Québécois de 12 ans et plus n’ont reçu aucune dose de vaccin contre la COVID−19. (Photo: La Presse Canadienne)

Les travailleurs de la santé devront être adéquatement vaccinés contre la COVID-19 à compter du 15 octobre, sans quoi ils seront suspendus sans solde.

Le ministre de la Santé, Christian Dubé, en a fait l’annonce, mardi, affirmant avoir tenu compte d’un avis formel de la santé publique pour prendre cette décision.

Il invite donc tous les travailleurs du réseau de la santé, public et privé, à se faire vacciner dès que possible s’ils ne le sont pas déjà.

Le ministre a également indiqué que les personnes, comme les proches aidants, qui iront visiter un patient à l’hôpital devront maintenant présenter un passeport vaccinal pour accéder aux établissements.

Le premier ministre François Legault a noté que 13% des Québécois de 12 ans et plus n’ont reçu aucune dose de vaccin contre la COVID-19.

«Ça n’a pas l’air beaucoup, mais c’est des centaines de milliers de personnes. On ne peut pas se permettre d’avoir ces milliers de personnes dans nos hôpitaux», a indiqué le premier ministre.

François Legault demande à la population majoritairement vaccinée d’essayer de convaincre un proche non vacciné, précisant que cela doit être fait dans le respect.

Le premier ministre a également repris les paroles de son ministre de la Santé, affirmant qu’il faudra apprendre à vivre avec le virus, ce qui signifie que pour «un bon bout de temps», il faudra accepter un certain risque.

Selon lui, on n’est pas prêt de voir la fin des hospitalisations liées à la COVID-19. 

Un total de 171 hospitalisations ont été signalées mardi.

 

À la une

La reine Elisabeth II a passé la nuit à l'hôpital

Il y a 11 minutes | Les Affaires

La reine Elizabeth II, 95 ans, a passé la nuit de mercredi à jeudi à l’hôpital pour y subir des «examens préliminaires».

S'inquiéter d'une vague d’immigrants?

MAUDITE JOB! «Mon chèque de paie va-t-il bientôt diminuer parce que les employeurs embauchent à bas prix?»

En travail hybride? Faites gaffe aux «boys club»

RHÉVEIL-MATIN. Votre organisation doit faire l'effort d'inclure tous ses employés, même ceux qui travaillent à distance.