Les soins corporels, esthétiques et de santé à nouveau permis

Publié le 20/05/2020 à 13:29, mis à jour le 20/05/2020 à 16:26

Les soins corporels, esthétiques et de santé à nouveau permis

Publié le 20/05/2020 à 13:29, mis à jour le 20/05/2020 à 16:26

Par La Presse Canadienne

(Photo: Getty Images)

Les Québécois qui craignaient de devoir passer l’été sans barbecue entre amis ont entendu une bonne nouvelle de la part des autorités mercredi.

La vice-première ministre Geneviève Guilbault a en effet donné le feu vert pour les rassemblements extérieurs, d’un maximum de 10 personnes, dès vendredi.

Les gens pourront donc, par exemple, recevoir des amis dans leur cour, mais devront tenter de respecter le plus possible les consignes de santé publique, comme le respect d’une distance de deux mètres entre les convives et le lavage fréquent des mains.

On demande également que les rassemblements se limitent à des personnes venant d’un maximum de trois foyers.

Cela demeure un test, a précisé la vice-première ministre, ajoutant que l’on allait surveiller les effets qu’allait avoir cet assouplissement des mesures sur la courbe de contamination.

Dentisterie, coiffure et esthétique

Nombreux sont celles et ceux qui rêvent de revoir leur coiffeuse ou leur barbier. Le gouvernement du Québec a annoncé mercredi qu’une ouverture progressive des établissements de soins de santé privés et de soins corporels et esthétiques pourra s’amorcer le 1er juin, à l’extérieur de Montréal.

La vice-première ministre Geneviève Guilbault a vendu la mèche lors de la mise à jour quotidienne concernant la gestion de la pandémie de la COVID-19.

Ainsi, les soins de santé privés, comme les dentistes, pourront être à nouveau offerts partout au Québec à compter du 1er juin.

Pour ce qui est des soins corporels et esthétiques, ils pourront être donnés à compter du 1er juin partout sauf dans la communauté urbaine de Montréal et la MRC de Joliette.

La date de réouverture reste à déterminer pour ces deux régions, aucune indication n’ayant été donnée concernant l’éventualité d’une reprise des services dans ces secteurs.

En milieu d’après-midi, la ministre de la Santé et des Services sociaux, Danielle McCann, et le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, Jean Boulet, ont dévoilé davantage de détails sur les mesures d’hygiène à implanter pour protéger les professionnels et les clients.

Les deux élus étaient accompagnés du conseiller médical stratégique à la Direction générale de la santé publique du ministère de la Santé et des Services sociaux, Dr Richard Massé, qui a donné plusieurs exemples de consignes à respecter.

Évidemment, tous les établissements devront limiter le nombre de personnes à l’intérieur et respecter la distance de deux mètres. Dans le cas de la relation de proximité entre le professionnel et le client, ceux-ci devront porter de l’équipement de protection personnelle.

Une fois que les clients auront obtenu un service, le professionnel devra désinfecter tout le matériel utilisé et les surfaces touchées par le client.

Dans le cas des cabinets de dentistes, les clients devront d’abord se rincer la bouche avec un liquide antiseptique.

DANS LE MÊME DOSSIER

À la une

Fournisseurs: pas besoin de code de conduite, selon le PDG de Metro

Mis à jour le 26/01/2021 | Stéphane Rolland

Éric La Flèche juge que les relations entre épiciers et fournisseurs fonctionnent.

Et si Couche-Tard était le prochain Amazon?

26/01/2021 | Nicolas Duvernois

BLOGUE INVITÉ. Couche-Tard finira par acheter Carrefour et deviendra un des rares joueurs pouvant rivaliser avec Amazon.

Satellites: le ton monte entre Elon Musk et Jeff Bezos

26/01/2021 | AFP

Elon Musk et Jeff Bezos rivalisent pour leurs constellations de satellites en orbite basse.