Les États-Unis autorisent une troisième dose de vaccin pour tous les adultes

Publié le 19/11/2021 à 09:36

Les États-Unis autorisent une troisième dose de vaccin pour tous les adultes

Publié le 19/11/2021 à 09:36

Par AFP

L'Agence américaine des médicaments (FDA) a indiqué que cette autorisation d'utilisation d'urgence accordée à Pfizer et Moderna contribuait «à fournir une protection continue contre la COVID-19, y compris contre les conséquences graves qui peuvent survenir, comme l'hospitalisation ou la mort». (Photo: 123RF)

Washington — Les autorités sanitaires américaines ont annoncé vendredi avoir donné leur feu vert à une troisième dose de vaccin contre la COVID pour tous les adultes entièrement vaccinés il y a au moins six mois.

L'Agence américaine des médicaments (FDA) a indiqué que cette autorisation d'utilisation d'urgence accordée à Pfizer et Moderna contribuait «à fournir une protection continue contre la COVID-19, y compris contre les conséquences graves qui peuvent survenir, comme l'hospitalisation ou la mort».

Les deux groupes pharmaceutiques avaient un peu plus tôt annoncé avoir obtenu l'autorisation de la FDA.

«Cette autorisation d'utilisation d'urgence arrive à un moment critique, alors que nous entrons dans les mois d'hiver et que nous faisons face à une augmentation du nombre de cas de la COVID-19 et d'hospitalisations à travers le pays», a dit le patron de Moderna, Stéphane Bancel.

Les personnes de 18 ans et plus ayant reçu le vaccin unidose de Johnson & Johnson aux États-Unis avaient déjà, elles, le droit à une deuxième dose, deux mois après leur injection.

Pour les personnes vaccinées avec Pfizer et Moderna, la troisième dose était auparavant réservée à certaines catégories de population seulement: les plus de 65 ans, les adultes risquant de développer une forme grave de la maladie, ou celles fortement exposées au virus en raison par exemple de leur travail.

Cette annonce intervient au moment où les cas sont de nouveau en hausse aux États-Unis, avec en moyenne 85 000 nouveaux cas de COVID-19 quotidiennement (contre environ 70 000 à la fin octobre), et environ 1 000 décès par jour.

Certains États américains, dont la Californie, avaient déjà commencé à autoriser les doses de rappel pour tous les adultes, avant même les recommandations des agences sanitaires, dans l'espoir de contenir la propagation de l'épidémie avant les fêtes de fin d'année.

 

Sur le même sujet

La COVID augmenterait le risque de diabète chez les moins de 18 ans

L’analyse ne permet pas pour le moment de déterminer si le diabète associé à la COVID-19 est chronique ou transitoire.

Modélisation: les hospitalisations bondiront dans les prochaines semaines

Les prévisions montrent que les nouvelles hospitalisations quotidiennes dépasseront de loin les pics historiques.

À la une

Conflit du bois d’œuvre: le prix des maisons fera-t-il plier Biden?

15/01/2022 | François Normand

ANALYSE. Les démocrates sont en difficulté, tandis que la grogne monte contre la hausse du prix du bois et des maisons.

«J'manque de bras!» Attendez avant de vider votre portefeuille!

14/01/2022 | Catherine Charron

Votre PME peut tirer son épingle du jeu, même dans un contexte de pénurie de main-d'oeuvre. Voici comment.

Forte demande de bureaux en sous-location à Montréal

14/01/2022 | Charles Poulin

Premier trimestre d'absorption nette positive au pays en immobilier commercial