La subvention salariale d'urgence prolongée jusqu'en décembre

Publié le 13/07/2020 à 12:08, mis à jour le 13/07/2020 à 13:33

La subvention salariale d'urgence prolongée jusqu'en décembre

Publié le 13/07/2020 à 12:08, mis à jour le 13/07/2020 à 13:33

Par La Presse Canadienne

Le premier ministre Justin Trudeau en a fait l’annonce lundi matin, lors d’un point de presse devant sa résidence. (Photo: Getty Images)

Le gouvernement fédéral a l’intention de prolonger la Subvention salariale d’urgence du Canada jusqu’au mois de décembre.

Le premier ministre Justin Trudeau en a fait l’annonce lundi matin, lors d’un point de presse devant sa résidence.

La subvention salariale avait déjà été prolongée une première fois, jusqu’au 29 août.

Lors du portrait économique dévoilé la semaine dernière, le gouvernement fédéral prévoyait que le programme coûterait quelque 82 milliards $ aux coffres de l’État en 2020-2021, laissant entrevoir qu’il serait prolongé davantage.

Le premier ministre n’a pas expliqué comment le gouvernement allait modifier la subvention salariale afin d’inciter plus d’entreprises à l’utiliser. Bon nombre d’employeurs ont critiqué le programme, estimant que les critères sont trop rigides.

La subvention salariale fournit 75 % du salaire des employés, pour un maximum de 847 $ par semaine, des entreprises admissibles et des organismes à but non lucratif.

En date du 6 juillet, 18 milliards $ avaient été octroyés à 252 370 entreprises pour les aider à payer leurs employés.

 

DANS LE MÊME DOSSIER

À la une

Le Québec doit déjà se préparer à la prochaine pandémie

22/01/2021 | François Normand

ANALYSE - On a recensé l’éclosion de plus de 300 maladies infectieuses dans le monde entre 1940 et 2004, dont l'Ebola.

Bourse: les indices de Wall Street terminent en ordre dispersé

Mis à jour le 22/01/2021 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. Le resserrement des mesures sanitaires dans le monde pèse sur les marchés.

Titres en action: Alphabet, Intel, Nuvei

Mis à jour le 22/01/2021 | LesAffaires.com et AFP

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.