L'usage d'antidépresseurs est en hausse importante au Québec depuis la pandémie

Publié le 18/02/2021 à 08:42

L'usage d'antidépresseurs est en hausse importante au Québec depuis la pandémie

Publié le 18/02/2021 à 08:42

Par La Presse Canadienne
Des médicaments

(Photo: La Presse Canadienne)

Une comparaison de la consommation de médicaments antidépresseurs entre 2019 et 2020 au Québec montre un accroissement important, selon des constatations de pharmaciens, qui associent le phénomène aux conséquences de la pandémie de COVID-19.

Les compilations établies par l’Association québécoise des pharmaciens propriétaires (AQPP) permettent de relever des hausses d’utilisation d’antidépresseurs dans toutes les catégories d’âge, bien qu’elles soient remarquables chez les clientèles les plus jeunes et les plus âgées.

L’association juge la situation particulièrement préoccupante chez les 18 à 34 ans, où il y a eu croissance de 9,5 % en un an.

Les pharmaciens communautaires, qui disent être en contact avec près d’un million de patients chaque semaine, ont aussi observé une tendance lourde: l’augmentation de la durée de traitement, chez tous les groupes d’âge. Il s’agit, à leur avis, d’un indicateur très représentatif de la gravité de l’impact de la pandémie. 

L’Association québécoise des pharmaciens propriétaires a d’autre part constaté une corrélation entre la situation sanitaire du moment et la consommation d’antidépresseurs. Ainsi, il y a eu en mars et avril 2020 une hausse généralisée de cette consommation, avant une tendance inversée en mai alors que le Québec sortait de la période de confinement. Or, depuis août, date du début de la seconde vague de la COVID−19 et d’un nouveau confinement pour plusieurs personnes, la consommation s’est remise à monter parfois de manière soutenue.

L’AQPP rappelle que des maladies telles la dépression peuvent affecter l’espérance de vie de façon plus importante que certaines conditions chroniques comme le diabète, l’hypertension ou l’obésité.

L’Association québécoise des pharmaciens propriétaires regroupe 2048 pharmaciens propriétaires des 1900 pharmacies du Québec.

 

 

DANS LE MÊME DOSSIER

À la une

Comprendre l'impact d'une hausse des taux d'intérêt

BLOGUE INVITÉ. L’évaluation de tout actif financier est tributaire des taux d'intérêt.

Le G20 relance le chantier d'une taxation des géants du numérique

15:01 | AFP

Washington renonce à une condition posée fin 2019 par l’administration Trump.

Accès aux poteaux de Bell: Legault doit intervenir selon Québecor

Bell doit faire connaître ses commentaires plus tard aujourd’hui.