L'indépendance de la Banque du Canada serait la clé de la reprise

Publié le 04/05/2020 à 14:34

L'indépendance de la Banque du Canada serait la clé de la reprise

Publié le 04/05/2020 à 14:34

Par La Presse Canadienne

La première sous-gouverneure de la banque centrale, Carolyn Wilkins (Photo: Sean Kilpatrick/ La Presse canadienne)

Le maintien de l’indépendance de la Banque du Canada sera essentiel pour aider l’économie pendant et après la pandémie de COVID-19, a fait valoir lundi la numéro deux de la banque centrale.

Dans le texte d’un discours livré lundi à l’Institut C.D. Howe, la première sous-gouverneure de la banque centrale, Carolyn Wilkins, a indiqué que la politique monétaire de la banque visait à garantir aux entreprises et aux particuliers un accès aux marges de crédit et aux prêts à court terme, et aider à stimuler la demande lors de la reprise attendue, avec de faibles taux d’intérêt.

Le bilan de la banque a plus que triplé ces dernières semaines. Il est passé d’environ 120 milliards $ au début mars, soit avant le confinement généra, à environ 385 milliards $ la semaine dernière.

Selon Mme Wilkins, le risque financier pour les contribuables est faible en raison des restrictions entourant les programmes d’achat d’obligations fédérales, provinciales et privées.

Mais elle a également souligné que toutes les actions d’Ottawa et de la banque centrale feraient grimper les dettes publiques et privées par rapport à leur niveau précédent la pandémie et les mesures qui ont essentiellement gelé l’activité économique.

Pour gérer la situation économique post-pandémie, la banque devra prendre des décisions visant à contrôler les prix afin qu’ils n’augmentent pas ou ne baissent pas trop rapidement, a-t-elle précisé.

 


image

Expérience citoyen

Mercredi 26 août


image

Gestion de l'innovation 2020

Mercredi 09 septembre


image

Expérience client

Mercredi 16 septembre


image

Gestion agile

Mercredi 07 octobre

DANS LE MÊME DOSSIER

Sur le même sujet

La BCE s'attend à une chute de 8,7% du PIB de la zone euro

04/06/2020 | AFP

Ces projections sont cependant entourées d’une « incertitude exceptionnelle », a noté Mme Lagarde.

La BCE s'attend à un repli de «5 à 12%» du PIB en zone euro en 2020

30/04/2020 | AFP

La Banque centrale européenne s'attend à un repli de «5 à 12%» du produit ...

À la une

Bourse: Wall Street plus optimiste sur le front sanitaire

Mis à jour le 10/07/2020 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. Cette semaine, le Dow Jones est monté de 0,96 %, le Nasdaq de 4,02 % et le S&P 500 de 1,76%.

L'affaire Trudeau-WE Charity: on ne lésine pas avec l'éthique

10/07/2020 | Jean-Paul Gagné

Une apparence de conflits peut en effet être aussi dommageable pour sa réputation qu’un véritable conflit d’intérêts.

Se former à l'ère du «nouveau normal»

Édition du 17 Juin 2020 | Philippe Jean Poirier

FORMATION. Les entreprises ont tout intérêt à profiter de la timide reprise de leurs ...