Déconfinement de Montréal: Legault prend un pari

Publié le 19/05/2020 à 09:13

Déconfinement de Montréal: Legault prend un pari

Publié le 19/05/2020 à 09:13

Par La Presse Canadienne

«Et pour gagner notre pari, j’ai besoin de la collaboration de tous les Québécois», a dit le premier ministre François Legault lors d'un point de presse, accompagné du Dr Horacio Arruda et de la ministre de la Santé Danielle McCann. (Photo: Jacques Boissinot/ La Presse canadienne)

Le premier ministre François Legault a admis, lundi, qu’il prenait un « pari » en maintenant le déconfinement prévu pour le 25 mai dans la région métropolitaine de Montréal. 

Toutefois, il dit que « la tendance est bonne » et indique qu’il a reçu l’aval de la Direction de la santé publique.

Il devait même plancher lundi soir sur un calendrier de relance d’autres activités, comme la restauration, les rassemblements, le tourisme et les sports d’équipe, afin de fixer des dates précises. Sa ministre de la Santé, Danielle McCann, a par ailleurs annoncé une reprise des activités chirurgicales, tandis que le directeur de la santé publique, Horacio Arruda, a laissé miroiter un assouplissement des restrictions sur les rassemblements.

À sa conférence de presse quotidienne au Parlement pour faire le point sur la pandémie, M. Legault a confirmé que les commerces de détail ayant pignon sur rue pourront accueillir des clients dès lundi prochain à Montréal, en respectant les consignes de distanciation physique. L’annonce coïncidait lundi avec le déconfinement de l’Est du Québec, du Bas-Saint-Laurent jusqu’en Gaspésie, à l’exception de la Côte-Nord.

« La tendance est bonne et nous permet de prendre un certain pari, a-t-il déclaré. Et pour gagner notre pari, j’ai besoin de la collaboration de tous les Québécois. (...) Je vois très bien, actuellement, qu’il y a des gens, d’un côté, qui trouvent que je déconfine trop vite puis d’autres qui trouvent que je ne déconfine pas assez vite. Donc, c’est difficile de plaire à tout le monde. »

M. Arruda a également reconnu qu’il est plus difficile de bien faire comprendre les consignes de la santé publique qu’au début de la crise.

« Je pense que le message est plus dur à passer, puis le contexte et la compréhension de ce qui se passe sont plus compliqués », a-t-il dit.

Bilan

Le nombre de morts a encore augmenté de 34 dans les dernières 24 heures, pour un total de 3596, le nombre d’hospitalisations aussi, à 1771 (+5), mais il y a quatre personnes de moins aux soins intensifs (179).

Le nombre de personnes infectées a aussi bondi de 707, pour un total de 43 627, mais c’est attribuable à la forte augmentation de tests, a argué le premier ministre.

Le gouvernement table aussi sur le retour au travail des professionnels de la santé qui étaient en congé. Pas moins de 608 d’entre eux sont revenus au travail durant la fin de semaine. Ces personnes avaient dû s’isoler après avoir été infectées ou exposées à une personne porteuse du nouveau coronavirus. 

M. Legault est « confiant » que 2000 d’entre eux seront bientôt de retour. Néanmoins, il en manque encore plus de 10 000, selon Mme McCann.

Risque acceptable

Pourvu de tous ces indicateurs, le premier ministre a voulu se montrer rassurant envers plusieurs intervenants des régions qui craignent un déconfinement prématuré.

« Je comprends qu’il y a des gens qui soient inquiets dans le Bas-Saint-Laurent, mais à partir du moment que les déplacements se font pour des raisons essentielles, c’est un risque qui est acceptable. »

Rassemblements

Le directeur national de la santé publique, Horacio Arruda, a en outre fait savoir qu’il travaillait à édicter de nouvelles recommandations concernant les rassemblements, à l’instar de ce qui existe d’ailleurs dans d’autres provinces. Par exemple, il pourrait être possible de former une bulle de deux familles qui se fréquentent, un pairage exclusif qui évite les autres contacts.

Il est conscient que des personnes qui ne vivent pas sous le même toit se rassemblent déjà dans les cours arrières.

« Si jamais vous le faites de façon clandestine, et je ne vous le recommande pas, n’oubliez pas: c’est vraiment les deux mètres (de distance) qui est important. Le lavage des mains, des objets avant, le port du masque si vous n’êtes pas capable de (garder vos distances). »

En outre, le gouvernement confirme qu’il envisage, dans la lutte à la pandémie, de recourir à une application québécoise de retraçage des contacts, COVI, qui pourrait être téléchargée sur les téléphones intelligents.

« Nous avons des discussions avec l’Ontario, ce serait bien si l’Ontario l’utilisait aussi », a répondu M. Legault.

Chirurgies électives

Enfin, les hôpitaux pourront accroître le nombre de chirurgies « électives », c’est-à-dire qui n’étaient pas urgentes ou semi-urgentes, dans les huit régions les moins touchées et dans les trois régions jugées plus tièdes, comme la Mauricie, Québec et l’Outaouais.

Mme McCann vise un volume de 70 % par rapport à la capacité habituelle. À Montréal, on vise plus haut que le taux actuel de 40 %, mais moins que dans les autres régions en raison de la surcharge du réseau causée par la COVID-19.

Environ 68 000 interventions chirurgicales ont été reportées dans le réseau de la santé au Québec.

 


image

Expérience citoyen

Mercredi 26 août


image

Gestion de l'innovation 2020

Mercredi 09 septembre


image

Expérience client

Mercredi 16 septembre


image

Gestion agile

Mercredi 07 octobre

DANS LE MÊME DOSSIER

Sur le même sujet

À la une

Bourse: Wall Street s'inquiète du virus

Mis à jour à 16:48 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. Le Nasdaq a atteint son 26e record de l’année et son cinquième record du mois de juillet.

Titres en action: Postmedia, Delta, Siemens, Fast Retailing

Mis à jour à 16:40 | AFP et La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

Couche-Tard se prépare-t-elle pour une acquisition?

Cela pourrait aussi permettre à la société établie à Laval d’obtenir jusqu’à 4 milliards $ US.