COVID-19: un sommet virtuel débouche sur 3 milliards de dollars de financements supplémentaires

Publié le 12/05/2022 à 12:26

COVID-19: un sommet virtuel débouche sur 3 milliards de dollars de financements supplémentaires

Publié le 12/05/2022 à 12:26

Par AFP

La Maison-Blanche a appelé à «ne pas céder à la complaisance et à maintenir une volonté politique forte». (Photo: 123RF)

Un sommet international virtuel consacré au COVID-19 a débouché jeudi sur de nouveaux engagements financiers de plus de 3 milliards de dollars US (G$US), a annoncé la Maison-Blanche, qui peinent de son côté à financer sa propre politique de lutte contre la pandémie.

Sur cette somme, 2 G$US iront à la réponse «immédiate» à la pandémie, et 962 millions de dollars (M$) iront abonder un fonds de la Banque mondiale, destiné à la prévention de futures pandémies, selon l'exécutif américain. 

Les États-Unis ont annoncé augmenter leur participation à ce fonds de 200 M$US, ce qui porte la contribution américaine totale à 450 millions.

Alors que les États-Unis ont franchi le jour même le seuil du million de morts, la Maison-Blanche a appelé à «ne pas céder à la complaisance et à maintenir une volonté politique forte».

Dans un communiqué commun, la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen et Joe Biden ont par ailleurs promis d'œuvrer ensemble pour résoudre les problèmes de logistique autour de l'administration des vaccins donnés aux pays pauvres.

Le sommet était co-animé par les États-Unis, aux côtés de l'Allemagne (présidente actuelle du G7) et de l'Indonésie (présidente actuelle du G20), du Sénégal pour l'Union africaine, et du Bélize pour la Caricom (pays des Caraïbes).

Il fait suite à une première édition en septembre.

Le président américain avait alors poussé les autres pays à investir afin d'atteindre 70% de personnes vaccinées dans chaque pays en un an. 

Mais cette fois-ci, il se présentait affaibli: il n'est pas parvenu à obtenir du Congrès les financements dont il a besoin.

Joe Biden a demandé aux parlementaires de voter 22,5 milliards de dollars de financements d'urgence pour le Covid, dont 5 milliards à destination de l'international. Les États-Unis ont déjà envoyé 500 millions de doses à plus de 100 pays.

Les tractations au Congrès sont parvenues, à ce stade, à une nouvelle enveloppe de 10 G$US, sans fonds destinés à la vaccination dans le monde.

Au Capitole, l'opposition s'est montrée particulièrement critique sur les fonds à destination d'autres pays.

Sans financements supplémentaires, «les États-Unis ne pourront pas acheter de nouveaux traitements pouvant sauver la vie des Américains. Les États-Unis seront moins à même de limiter la propagation de nouveaux variants venus de partout dans le monde. Les États-Unis seront moins à même de continuer à vacciner le monde (…) pour sauver des vies ici et ailleurs», a averti la Maison-Blanche.

Dans son communiqué annonçant le franchissement du seuil du million de morts jeudi, Joe Biden a d'ailleurs déclaré qu'il était « essentiel » que le Congrès continue de soutenir les efforts de lutte contre la pandémie.

Sur le même sujet

Refus de porter le masque au travail: la plainte d'une travailleuse rejetée

La salariée s’était adressée au Tribunal administratif du travail, en invoquant la Loi sur les normes du travail.

Les compagnies aériennes voient le bout du tunnel de la COVID-19

20/06/2022 | AFP

L'Association internationale du transport voit toujours la fréquentation retrouver les chiffres d'avant-crise en 2024.

À la une

Bourse: Wall Street finit la semaine en hausse, moins anxieuse d'une récession et de l'inflation

Mis à jour le 24/06/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto clôture en hausse de près de 350 points.

Bourse: un parallèle avec le début des années 2000

24/06/2022 | Philippe Leblanc

EXPERT INVITÉ. Je suis en train de lire «No Rules Rules» écrit par Reed Hastings, le cofondateur de Netflix.

Le français, notre langue d'affaires

BLOGUE INVITÉ. Soyons fiers de cette langue rassembleuse qui rythme nos vies depuis des générations.