COVID-19: stabilisation, mais Legault demande de ne pas lâcher

Publié le 09/10/2020 à 16:16

COVID-19: stabilisation, mais Legault demande de ne pas lâcher

Publié le 09/10/2020 à 16:16

Par La Presse Canadienne
François Legault

François Legault (Photo: La Presse Canadienne)

Le nombre de nouveaux cas de COVID−19 semble s’être stabilisé, selon le premier ministre François Legault.

Vendredi, les autorités de santé publique ont recensé 1102 nouveaux cas, huit hospitalisations supplémentaires et 21 décès, pour un total de 5936 morts.

La situation demeure «très préoccupante», a déclaré en point de presse M. Legault, qui se permet toutefois de voir dans les chiffres une «bonne nouvelle». 

Depuis les sept derniers jours, le Québec rapporte en moyenne 1000 nouveaux cas par jour, alors qu’il n’y a pas si longtemps, le nombre de cas de COVID−19 était passé d’environ 200 à 1000 en l’espace d’un mois.

«On ne s’en va pas à 2000, s’est réjoui le premier ministre, qui demeure quand même très prudent. On a l’air, pour l’instant, et je n’ai pas de boule de cristal, d’avoir atteint une certaine stabilisation.

«Ça veut dire que les efforts qu’on a faits depuis une semaine ou deux, bien ça a donné des résultats. Ce n’est pas compliqué: moins de contacts, moins de contagion», a−t−il ajouté.

M. Legault demande aux Québécois de ne pas relâcher leurs efforts, surtout à la veille de la longue fin de semaine de l’Action de grâce. «Restez chez vous», a−t−il réitéré. 

Les Québécois, qui pour la plupart ne seront ni au travail ni à l’école pendant trois jours, ont l’occasion de donner un bon coup de barre, d’après lui. 

«On peut vraiment avoir une grosse réduction du nombre de contacts pendant trois jours.» 

Jeudi, le gouvernement a annoncé que pratiquement toute la Vallée du Saint−Laurent devenait rouge avec les restrictions que cela impose.

Il a également annoncé la mise sur pied de points de contrôle policiers, notamment dans le Parc des Laurentides, pour s’assurer du caractère «essentiel» des déplacements des gens. 

Le premier ministre a reconnu vendredi qu’il en demandait beaucoup à la population, mais a dit qu’il le faisait pour trois raisons: protéger les aînés, garder les enfants à l’école et épargner le réseau de la santé.

«Notre mission en fin de semaine: aucun contact. Je compte sur chacun et chacune d’entre vous», a−t−il dit.


image

DevOps

Mercredi 09 décembre


image

Sommet Énergie

Mardi 26 janvier


image

Sommet en finance

Jeudi 11 février


image

Contrats publics

Mardi 09 mars

DANS LE MÊME DOSSIER

Sur le même sujet

COVID-19: un général va coordonner la distribution des vaccins au Canada

27/11/2020 | AFP

Un général ayant dirigé les forces de l'OTAN en Irak coordonnera la distribution des vaccins contre la COVID au Canada.

COVID-19: les premières doses de vaccin au Canada début 2021

24/11/2020 | AFP

Les premières doses de vaccin contre la COVID-19 arriveront au Canada début 2021 faute de capacité locale de production.

À la une

Le projet Énergie Saguenay a-t-il un avenir à long terme?

27/11/2020 | François Normand

ANALYSE — Le marché de l'énergie mute en Europe et en Asie, ce qui pourrait limiter la demande pour du GNL du Québec.

COVID-19: un général va coordonner la distribution des vaccins au Canada

27/11/2020 | AFP

Un général ayant dirigé les forces de l'OTAN en Irak coordonnera la distribution des vaccins contre la COVID au Canada.

Le prix des propriétés bondit dans la RMR de Montréal

27/11/2020 | Joanie Fontaine

BLOGUE INVITÉ. Les banlieues ont la cote en 2020 et l'intérêt pour les copropriétés sur l'île de Montréal diminue.