COVID-19: Moderna veut faire approuver son vaccin pour les 12-17 ans

Publié le 25/05/2021 à 15:23

COVID-19: Moderna veut faire approuver son vaccin pour les 12-17 ans

Publié le 25/05/2021 à 15:23

Par La Presse Canadienne
Une fiole de vaccin contre la COVID-19 de Moderna

Après Pfizer et BioNTech, Moderna veut être la prochaine à avoir le droit de vacciner les 12-17 ans. (Photo: La Presse Canadienne)

Moderna demandera au Canada d’autoriser son vaccin pour les enfants de 12 à 17 ans après qu’une étude de son vaccin à ARNm chez des adolescents a montré qu’il est à la fois sûr et efficace.

Le fabricant de vaccins basé au Massachusetts a déclaré qu’il soumettrait les résultats de l’étude aux régulateurs internationaux au début de juin.

Les stocks mondiaux de vaccins étant toujours restreints, une grande partie du monde a du mal à vacciner les adultes dans leur quête pour mettre fin à la pandémie. Mais plus tôt ce mois−ci, les États−Unis et le Canada ont autorisé un autre vaccin — celui fabriqué par Pfizer et BioNTech — pour les jeunes de 12 ans et plus. 

Moderna espère être le prochain sur la liste. L’entreprise a étudié plus de 3700 jeunes de 12 à 17 ans. Les résultats préliminaires ont montré que le vaccin provoquait les mêmes signes de protection immunitaire chez les enfants que chez les adultes, et le même type d’effets secondaires temporaires tels que des douleurs aux bras, des maux de tête et de la fatigue.

Il n’y a eu aucun diagnostic de COVID−19 chez les jeunes ayant reçu deux doses du vaccin de Moderna, comparativement à quatre cas chez les enfants ayant reçu des injections factices. Dans un communiqué de presse, la société a également déclaré que le vaccin semblait efficace à 93% deux semaines après la première dose. 

Alors que les enfants sont beaucoup moins susceptibles que les adultes de tomber gravement malades après avoir contracté la COVID−19, ils représentent environ 14% des cas de coronavirus aux États−Unis. Au moins 316 jeunes sont décédés aux États−Unis seulement, selon un décompte de l’American Academy of Pediatrics.

Pfizer et Moderna ont tous deux commencé à tester des enfants encore plus jeunes, de 6 mois à 11 ans. Ce test est plus complexe: les adolescents reçoivent la même dose que les adultes, mais les chercheurs testent des doses plus faibles chez les jeunes enfants. Les experts espèrent voir des résultats à l’automne.

Sur le même sujet

Le télétravail, un miroir de la pensée «business» de l'entrepreneur

COURRIER DES LECTEURS. Les deux années de la pandémie auront été les meilleures années de l’organisation depuis 28 ans.

La sixième vague de COVID cause des pénuries de main-d’oeuvre dans plusieurs secteurs

Partout au Canada, les entreprises ont du mal à affronter une apparente sixième vague de contaminations à la COVID-19.

À la une

Gaz naturel: comment le Canada a échappé au chantage de Poutine

21/05/2022 | François Normand

ANALYSE. Sans l'exploitation des gaz de schiste, le Canada serait dépendant du gaz russe et à la merci de Moscou.

Bourse: hyper volatile, Wall Street conclut proche de l'équilibre mais perd sur la semaine

Mis à jour le 20/05/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto enregistre un gain hebdomadaire pour la première fois en 2 mois.

À surveiller: Lightspeed, Canopy Growth et Alimentation Couche-Tard

20/05/2022 | Catherine Charron

Que faire avec les titres de Lightspeed, Canopy Growth et Couche-Tard? Voici quelques recommandations d’analystes.