COVID-19: le vaccin de Pfizer autorisé pour les 12-15 ans

Publié le 05/05/2021 à 11:39

COVID-19: le vaccin de Pfizer autorisé pour les 12-15 ans

Publié le 05/05/2021 à 11:39

Par La Presse Canadienne
Une fiole de vaccin contre la COVID-19.

Les provinces auront maintenant à décider de la façon de conduire les campagnes de vaccination des enfants. (Photo: La Presse Canadienne)

Santé Canada autorise pour la première fois l’administration d’un vaccin contre la COVID−19 pour les enfants de moins de 16 ans.

Le vaccin Pfizer−BioNTech pourra être donné dès l’âge de 12 ans.

Une étude sur 2000 participants âgés de 12 à 15 ans a été conduite aux États−Unis. C’est sur les conclusions de cette étude que Santé Canada se base pour accorder la nouvelle permission au vaccin de Pfizer. 

«L’essai portait sur le même schéma à deux doses et la même dose de vaccin que ceux ayant été autorisés pour les adultes», a spécifié Marc Berthiaume, directeur du Bureau des sciences médicales de Santé Canada. 

«Les données de l’essai clinique ont montré qu’après la deuxième dose, l’efficacité de prévention de la COVID−19 dans cette tranche d’âge plus jeune était de 100 %», a souligné Dr Berthiaume. 

Les provinces auront maintenant à décider de la façon de conduire les campagnes de vaccination des enfants.

Sur le même sujet

COVID-19: Montréal et Laval en zone orange dès lundi

Le processus de déconfinement s’accélère au Québec, alors que plusieurs régions s’apprêtent à changer de couleur.

COVID-19: Moderna veut faire approuver son vaccin pour les 12-17 ans

Moderna demandera au Canada d’autoriser son vaccin pour les enfants de 12 à 17 ans.

À la une

Vol chez Desjardins: l'OACIQ juge un courtier coupable d'avoir acheté des données confidentielles

Mis à jour il y a 51 minutes | Nicolas St-Germain

Au même moment où Desjardins annonçait le vol de données, l'ordinateur du courtier aurait été complètement vidé.

É-U: la Fed abaisse son estimation de croissance et relève celle de l'inflation pour 2021

14:15 | AFP

L’inflation devrait ainsi atteindre 4,2% cette année, contre 3,4% estimée en juin.

La Fed devrait encore attendre pour ranger ses outils de crise

10:01 | AFP

Les marchés guetteront le moindre indice, quant au lancement de la réduction des achats d'actifs.