COVID-19: couvre-feu ramené à 20h à Montréal et Laval

Publié le 08/04/2021 à 17:23, mis à jour le 09/04/2021 à 14:09

COVID-19: couvre-feu ramené à 20h à Montréal et Laval

Publié le 08/04/2021 à 17:23, mis à jour le 09/04/2021 à 14:09

Par Denis Lalonde
François Legault

La rue Saint-Paul vide dans le Vieux-Port de Montréal (Photo: 123RF)

François Legault resserre les mesures sanitaires à Montréal et Laval et prolonge les mesures d’urgences d’une semaine dans les régions de la Capitale-Nationale, de Chaudière-Appalaches et de Gatineau.

M. Legault dit être toujours très inquiet de la situation dans les régions de la Capitale-Nationale, de Chaudière-Appalaches et de Gatineau, où le nombre de nouveaux cas de COVID-19 reste très élevé. Dans ces trois régions, les commerces non essentiels et les écoles seront fermés pour une semaine de plus, soit jusqu'au 19 avril. «La situation est grave», a dit le premier ministre.

Le Québec est confronté à une augmentation des nouveaux cas de COVID-19 depuis quelques jours. Avant-hier, le Québec était à 1270 nouveaux cas, hier à 1609 et aujourd'hui, on se dirige encore vers ce chiffre-là, selon le premier ministre. «Il y a une forte augmentation et il faut regarder d'où elle vient. C'est toujours les mêmes trois régions qui nous inquiètent, surtout dans les villes de Québec, de Lévis, en Beauce et à Gatineau. Dans ces régions, on peut presque dire que sur notre rue, il y a quelqu'un qui a la COVID. C'est communautaire», a affirmé M. Legault.

 

Mesure préventive à Montréal et Laval

À Montréal et Laval, par mesure préventive, François Legault a annoncé que le couvre-feu allait revenir à 20h, lui qui était à 21h30 depuis quelques semaines.

«Montréal et Laval, ce sont des régions très denses et on aurait pu s’attendre à ce que ça explose. Ça reste des régions avec des taux de contagion élevés. Pas de forte progression pour l’instant. Mais, on en discute avec les experts de la santé publique et tout le monde est unanime. Ils disent que ça va arriver», ajoute M. Legault.

Le premier ministre soutient que la mesure va aider à mieux suivre ce qui se passe dans les résidences et espère que ces régions pourront ainsi continuer de résister à la troisième vague. «Si ça explose, ça pourrait rapidement créer de gros problèmes dans les hôpitaux. Pour l'instant, la situation est sous contrôle, mais s'il y avait des éclosions dans les prochains jours, ça serait inquiétant», dit-il.

 

L'Estrie inquiète

La région de l'Estrie, actuellement en zone orange, inquiète aussi les autorités sanitaires, en raison d'une hausse de cas depuis quelques jours. «La région est sous haute surveillance et on ne peut pas exclure un retour en zone rouge», a dit François Legault, qui dit aussi suivre la situation de près dans Lanaudière, les Laurentides et la Montérégie.

«Quand on confine, c’est pour protéger la santé physique des citoyens, quand on déconfine, c’est pour protéger la santé mentale des citoyens, l'idée est de trouver un certain équilibre», a expliqué le premier ministre québécois, qui a rappelé que c'est lui, et lui seul, qui prenait les décisions au Québec. «Je m'assume. S'il y a une personne à blâmer, c'est moi», a-t-il dit. 

Selon lui, les prochaines semaines vont être critiques. «Quand on regarde ce qui se passe en Ontario, en Alberta et en C-B et même dans la ville de Québec, ça peut arriver n’importe où. On n’est pas à l’abri d’une explosion de cas dans les prochaines semaines. Le variant est plus contagieux et plus vicieux que jamais. Il faut être plus prudent que jamais. On a fait une bonne partie du chemin, il en reste encore un bout à faire. Soyons solidaires et courageux pour faire ensemble la dernière ligne droite», a imploré le premier ministre.

 

La vaccination avance bien

Pendant ce temps, M. Legault a tenu à souligner que la vaccination avançait bien. Depuis ce matin, tous les adultes de plus de 55 ans peuvent se faire vacciner sans rendez-vous avec le vaccin d'AstraZeneca. «C'est la première fois de ma vie que je suis content de voir des files d'attente pour se faire vacciner. Bravo!».

Le premier ministre a tenu à rappeler aux Québécois d'aller se faire vacciner dès que leur tour viendra. «La vaccination, c'est le passeport pour la liberté», a-t-il dit.

 

Sur le même sujet

À la une

Derrière le chaos des marchés, le retour à la normale?

Mis à jour il y a 34 minutes | Dominique Beauchamp

BLOGUE. Le stratège James Paulsen observe un lent retour à la normale que les investisseurs ne perçoivent pas encore.

Le déficit pour 2021-2022 au Québec est revu à la baisse, à 294M$

Il y a 8 minutes | La Presse Canadienne

Un rapport préélectoral sur l’état des finances publiques sera déposé le 15 août.

Bourse: Wall Street conclut dans le rouge son pire semestre depuis 1970

Mis à jour il y a 35 minutes | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto a conclu jeudi son pire trimestre depuis avant le début de la pandémie.