COVID-19 : François Legault demande quatre semaines d'efforts de plus

Publié le 26/10/2020 à 17:22, mis à jour le 26/10/2020 à 21:21

COVID-19 : François Legault demande quatre semaines d'efforts de plus

Publié le 26/10/2020 à 17:22, mis à jour le 26/10/2020 à 21:21

Par Denis Lalonde
Le premier ministre du Québec, François Legault

Le premier ministre du Québec, François Legault (Photo: Getty images)

Après avoir demandé à la population québécoise de limiter leurs contacts sociaux pendant une période de 28 jours, François Legault soutient que le respect des mesures a donné de bons résultats. Il soutient toutefois qu'il est trop tôt pour lever les mesures sanitaires et les mesures de distanciation physique actuellement en vigueur sont prolongées pour une autre période de 28 jours, soit jusqu'au 23 novembre.

«On arrive à un plateau. Le nombre de nouveaux cas reste à 1000 par jour. Hier, en France, on a enregistré plus de 52 000 nouveaux cas. C'est comme si le Québec avait eu 6 700 nouveaux cas en une journée. Ça veut dire qu’on en a six fois moins que ce qui se passe dans un pays qu’on connaît bien au Québec», a raconté M. Legault.

«Par contre, avec 800 à 1000 nouveaux cas par jour, il y a un problème dans l’ensemble de la société. C'est trop glissant. Il faut baisser ce nombre de nouveaux cas, et c’est pour ça qu’on va devoir faire des efforts pour un autre 4 semaines», a ajouté le premier ministre.

M. Legault a demandé aux employeurs qui le pouvaient d'imposer le télétravail à leur personnel, car 50% des éclosions de COVID-19 en ce moment «sont dans les entreprises». Dans les secteurs où les employés n'ont pas le choix de se présenter sur les lieux de travail, les consignes sanitaires devront être respectées. «Nous avons parlé avec la CNESST et il y aura un blitz d'inspections dans les entreprises. On ne va pas se gêner pour donner des amendes si les entreprises s'entêtent à garder des gens au bureau», a affirmé M. Legault.

Comme les restaurants devront garder leurs salles fermées quatre semaines de plus, le gouvernement prolongera les aides financières pour permettre aux restaurateurs de passer à travers ce moment difficile.

Du côté de l'école, les étudiants de niveau secondaire 3 dont l'école est en zone rouge commenceront à aller à l'école une journée sur deux dès lundi prochain, comme le font déjà leurs camarades de secondaire 4 et 5 depuis le début du mois d'octobre. Le premier ministre soutient que 881 classes sont fermées à travers le Québec et que 97% des élèves peuvent aller à l'école normalement.

M. Legault a toutefois révélé que le gouvernement allait réévaluer la situation dans deux semaines et que si le nombre de nouveaux cas, d'hospitalisations et de décès diminuait considérablement d'ici là, les mesures sanitaires pourraient être allégées à ce moment.

«Même si on a réussi à stabiliser la situation, on a un gros défi devant nous. Avoir une dizaine de décès de plus par jour, personne ne souhaite ça au Québec. Dans les prochaines semaines, avec l'hiver qui approche, les gens seront plus à l’intérieur et seront plus à risque de transmettre le virus», a rappelé le premier ministre.

Il n'est pas question de permettre une reprise des activités physiques de groupe. Québec préfère imposer des efforts qui pourraient permettre de passer le temps des Fêtes en famille et avec des amis.

 

808 nouveaux cas de dimanche à lundi

En moyenne, le Québec rapporte environ 1000 nouveaux cas par jour et une dizaine de décès, un niveau jugé inacceptable par le gouvernement, dans la perspective de ne pas engorger le système de santé.

De dimanche à lundi, on a compté 808 nouveaux cas d’infection à la COVID−19 et 10 nouveaux décès.

Le week−end passé, le Québec a franchi le seuil symbolique de 100 000 cas de COVID−19 depuis le début de la pandémie, ce qui en fait, et de loin, la province la plus durement frappée au Canada.

Le nombre total de personnes infectées s’élève donc maintenant à 100 922 depuis le début de la pandémie, et on compte 6153 décès survenus au Québec.

Il y a un mois, dans l’espoir de réduire au minimum le nombre de contacts interpersonnels, principale source de contagion, le gouvernement décidait de fermer plusieurs lieux de rassemblements: notamment les gyms, restaurants, bars, théâtres et salles de cinéma. On interdisait aussi la pratique des sports d’équipe, de même que les rassemblements privés, en famille ou entre amis.

 

Avec La Presse Canadienne

À suivre dans cette section


image

DevOps

Mercredi 09 décembre


image

Sommet Énergie

Mardi 26 janvier


image

Sommet en finance

Jeudi 11 février


image

Contrats publics

Mardi 09 mars

DANS LE MÊME DOSSIER

Sur le même sujet

COVID-19: un général va coordonner la distribution des vaccins au Canada

27/11/2020 | AFP

Un général ayant dirigé les forces de l'OTAN en Irak coordonnera la distribution des vaccins contre la COVID au Canada.

COVID-19: les premières doses de vaccin au Canada début 2021

24/11/2020 | AFP

Les premières doses de vaccin contre la COVID-19 arriveront au Canada début 2021 faute de capacité locale de production.

À la une

À surveiller: Empire, Air Canada et Ballard

08:09 | Catherine Charron et Stéphane Rolland

Que faire avec les titres d’Empire, Air Canada et Ballard? Voici quelques recommandations d’analystes.

Element AI vendue à la société américaine ServiceNow

Mis à jour il y a 33 minutes | Denis Lalonde

Element AI est vendue à la société américaine ServiceNow pour un montant qui n'a pas été dévoilé.

Jean-François Gagné: les succès de nos clients doivent passer «de l'anecdotique à quelque chose de systématique»

Édition du 11 Mars 2020 | Denis Lalonde

Q&R. Entreprise phare du savoir québécois en intelligence artificielle (IA) pour les uns. Aspirateur de personnel...