BioNTech estime pouvoir fabriquer 2 milliards de doses de vaccin contre la COVID-19

Publié le 11/01/2021 à 09:38, mis à jour le 11/01/2021 à 12:58

BioNTech estime pouvoir fabriquer 2 milliards de doses de vaccin contre la COVID-19

Publié le 11/01/2021 à 09:38, mis à jour le 11/01/2021 à 12:58

Par AFP

(Photo: 123RF)

La société allemande de biotechnologie BioNTech a estimé lundi être en mesure de produire «2 milliards de doses» du vaccin contre la COVID-19 d'ici la fin 2021, nettement plus que le précédent objectif portant sur 1,3 milliard de doses. 

La PME allemande, associée au géant américain Pfizer, est parvenue à cette nouvelle estimation en tenant compte du «nouveau standard» permettant d'administrer 6 doses par flacon au lieu de 5, selon un document mis en ligne sur son site internet. 

BioNTech compte également sur «l'expansion de ses installations actuelles», dont la mise en route, attendue fin février, d'un autre site de production européen, à Marbourg en Allemagne.

Cette nouvelle usine, qualifiée de «point d'inflexion majeur» par l’entreprise, va permettre d'ajouter «jusqu'à 750 millions de doses» à la capacité annuelle de production.

La quantité de doses disponibles est l'un des enjeux majeurs d'une stratégie de vaccination contre la COVID-19 au niveau mondial.

 

Nouvelle version

Le site de Marbourg, le second en Allemagne, pourrait déjà fournir 250 millions de doses supplémentaires au premier semestre, venant renforcer l'usine belge de Puurs où sont produits les lots à destination de l'UE.

L'alliance germano-americaine compte également trois sites de production aux États-Unis.

BioNTech/Pfizer a également indiqué lundi que son vaccin avait à ce jour été approuvé dans «plus de 45 pays».

Selon le PDG du laboratoire allemand, Ugur Sahin, une nouvelle version du produit permettant une conservation à une température moins contraignante que les -70°C nécessaires à la formule actuelle sera «très probablement disponible» au second semestre 2021. 

La Commission européenne a annoncé mercredi dernier un nouvel accord avec l'alliance Pfizer/BioNTech, prévoyant une précommande ferme de 200 millions de doses supplémentaires de leur vaccin, assortie d'une option pour 100 millions de plus.

L'Agence européenne des médicaments (EMA) a elle indiqué vendredi dernier qu'il était possible d'extraire six doses par flacon avec les seringues appropriées, augmentant ainsi la capacité d'utilisation des vaccins déjà commandés.

Le lancement de la vaccination fait l'objet de critiques dans plusieurs pays européens – notamment en France, où la campagne a démarré très lentement, et en Allemagne, où des médecins déplorent que le personnel hospitalier ne soit pas prioritaire faute de doses en nombre suffisant.

Sur le même sujet

COVID-19: «Immunité décroissante»? Pas si vite, disent des experts

Bien que les anticorps se stabilisent avec le temps, cela ne veut pas dire que nous ne sommes pas protégés.

Vaccination 5 à 11 ans: Pfizer affirme que son vaccin fonctionne

Le dosage du vaccin, plus faible, pour enfants s’est avéré sûr avec des effets secondaires temporaires, précise Pfizer.

À la une

44e élection canadienne: le prochain gouvernement sera libéral

Mis à jour il y a 15 minutes | La Presse Canadienne

Justin Trudeau est sûr lundi soir qu’il sera premier ministre.

Suivez la soirée électorale fédérale avec Les Affaires

22:08 | Les Affaires

EN DIRECT. La campagne électorale fédérale tire à sa fin et pourtant, tous les scénarios sont encore sur la table.

Minoritaire, majoritaire? Pas question de faire la «fine bouche», dit Rodriguez

Mis à jour à 21:37 | La Presse Canadienne

Les résultats ne sont pas annoncés que, déjà, du côté du PLC, on minimise la possibilité d’un autre mandat minoritaire.