Courtage en ligne : des services pour les investisseurs actifs

Publié le 12/06/2015 à 07:50

Courtage en ligne : des services pour les investisseurs actifs

Publié le 12/06/2015 à 07:50

Par René Vézina








Il y a deux catégories d'investisseurs autonomes aux caractéristiques bien distinctes. Êtes-vous du type passif ou actif ?


"Si vous gérez vous-même vos placements en ligne, on peut vous classer, étonnamment, dans deux catégories : vous êtes ou un investisseur dit passif, ou un investisseur dit actif. Ce sont en effet les deux principales clientèles des sites de courtage en ligne. Selon votre statut, les services offerts sont différents et pourraient donc influencer votre stratégie d’investissement.


Voyons d’abord les caractéristiques de ces investisseurs autonomes.


Le type passif mise généralement sur une stratégie de placement qui lui rapportera un rendement assez prévisible à long terme. Une fois qu’il a constitué un portefeuille équilibré répondant à ses objectifs, il tend à conserver ses placements pour de longues périodes et se préoccupe peu des fluctuations des marchés. Ce type d’investisseur fait moins de transactions, pas plus de 10 par mois, et encore.


De son côté, un investisseur dit actif mise plutôt sur les mouvements boursiers à court terme pour tenter d’obtenir un rendement supérieur. En étudiant les tendances, il recherche des gains et veut éviter les pertes en agissant rapidement. Pour atteindre ses objectifs, il va effectuer, lui, plus de 10 transactions par mois.


Si vous faites en moyenne une trentaine d’opérations par trimestre, vous serez considéré comme un investisseur actif par la majorité des sites de courtage en ligne. Et c’est le nombre minimum de transactions exigé pour bénéficier de services avantageux.


Par exemple, sur la plupart des plateformes, les investisseurs actifs paient moins de frais fixes par transaction. Ils profitent aussi de tarifs réduits pour l’achat d’actions ou d'autres produits financiers. La concurrence est forte pour attirer cette clientèle prête à investir des sommes considérables.


Si les frais à payer sont assez similaires d’un site à l’autre, les services « extra » offerts aux investisseurs actifs sont plus diversifiés. Les courtiers en ligne cherchent surtout à mieux informer leurs clients sur les produits financiers, et misent sur la performance de leurs outils de transaction pour satisfaire leur soif de rapidité. Par exemple, les alertes, les mises à jour des cours en temps en réel, des espaces de travail personnalisables et des analyses financières poussées ont la cote. Aussi, les investisseurs actifs ont accès à un service à la clientèle généralement supérieur s’ils ont besoin de conseils sur les transactions à effectuer.


Notez que certains sites de courtage en ligne proposent aussi des services et des prix spéciaux pour les investisseurs ultras actifs, qui font par exemple plus de 150 transactions par mois.


Quelques palmarès annuels, dont celui du Globe & Mail, classent chaque année les sites de courtage en ligne en fonction de divers critères, notamment les frais à débourser et le service à la clientèle. Si vous êtes un investisseur actif, ou que vous projetez faire de plus en plus de transactions dans le futur, il est dans votre intérêt de magasiner votre courtier en ligne pour profiter des meilleures offres sur le marché. Après tout, c’est votre rendement qui compte…"


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

DANS LE MÊME DOSSIER

À la une

Immobilier: l'activité et les prix grimpent de 3% en avril

21/05/2019 | Les Affaires - JLR

Bulletin JLR-LesAffaires. Le marché du condo continue d’avoir le vent dans les voiles, à l'exception de Laval et Québec.

Le FMI juge que le Canada ne devrait pas assouplir ses règles hypothécaires

«Cela serait malvenu, car la dette des ménages reste élevée», explique-t-il dans un rapport.

Le marché de la propriété de luxe en croissance au Québec

21/05/2019 | Joanie Fontaine

BLOGUE INVITÉ. Dans la région de Mtl, 3% des unifamiliales vendues en 2018 ont été acquises au coût de 980 000$ ou plus.