Quatre moyens d'optimiser votre logistique

Publié le 03/03/2012 à 00:00, mis à jour le 10/09/2012 à 13:49

Quatre moyens d'optimiser votre logistique

Publié le 03/03/2012 à 00:00, mis à jour le 10/09/2012 à 13:49

Par Les Affaires

Souvent négligée au Québec, la gestion de la chaîne logistique représente pourtant un facteur de compétitivité important pour les entreprises. À partir d'enquêtes menées auprès d'une trentaine de cadres supérieurs, nous avons relevé les meilleures pratiques des organisations qui ont su se démarquer dans ce domaine. En voici quelques-unes à adopter.

Par Jacques Roy

1 Redessiner ses réseaux logistiques

La recherche de nouveaux fournisseurs dans les pays à faibles coûts de production ainsi que les fusions et acquisitions amènent les entreprises à revoir la configuration de leurs réseaux logistiques. Pour ce faire, elles s'interrogent sur les marchés à investir, les activités à externaliser et les partenaires à choisir. Avant de se lancer dans la restructuration, il faut bien connaître sa structure de coûts.

2 Bien coordonner toutes les activités

L'information doit pouvoir circuler à partir des clients, en aval, et remonter en amont vers les détaillants, les distributeurs et leurs fournisseurs. Or, pour l'instant, à peine la moitié des grandes sociétés canadiennes ont réussi à intégrer des systèmes d'information à l'interne. Cette proportion dépasse à peine 20 % pour les plus petites entreprises.

3 Mieux collaborer avec ses partenaires

L'objectif est de favoriser la coordination logistique hors des limites de l'organisation. Grâce à un partenariat, les employés de L'Oréal Canada, par exemple, peuvent modifier eux-mêmes les paramètres de gestion des stocks dans les différents magasins de Walmart Canada. De son côté, la brasserie Dieu du Ciel s'est associée à d'autres microbrasseries pour obtenir des emballages à meilleurs prix.

4 Prendre des mesures pour diminuer les coûts

Ceux-ci peuvent représenter 7 % des ventes dans le secteur manufacturier, selon Industrie Canada. Ainsi BRP range mieux ses produits dans les camions pour éviter les pertes de temps au débarquement. Logistik Unicorp et l'Hôpital du Sacré-Coeur de Montréal ont investi dans les nouvelles technologies pour faciliter la traçabilité des produits et améliorer leur productivité. Les entreprises confient de plus en plus leur logistique à des prestataires spécialisés. Le secteur des fournisseurs logistiques a bondi de 47 % entre 1998 et 2007 au Canada, et devrait croître de 40 % entre 2007 et 2015.

Pour en savoir plus : Le comportement logistique des entreprises québécoises de Jacques Roy et Martin Beaulieu.

*Professeur titulaire à HEC Montréal, Jacques Roy est chercheur associé au Centre sur la productivité et la prospérité. Créé en 2009, ce Centre se consacre à la recherche sur la productivité et la prospérité en ayant comme principaux objets d’étude le Québec et le Canada. www.hec.ca/cpp.

À suivre dans cette section


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre

DANS LE MÊME DOSSIER

Sur le même sujet

Investir dans le bitcoin rapporte le plus... les lundis

11/12/2017 | François Remy

BLOGUE. Voilà le genre de lecture qui pourrait vous faire aimer le début de la semaine. Ou le détester encore plus...

Un dôme pour détecter les crimes de la pensée

15/09/2014 | Julien Brault

Yaser Sheikh, assistant-professeur à l'Université Carnegie Mellon, a construit avec son équipe un ...

À la une

Pourquoi la Chine ne peut pas laisser gagner Hong Kong

BALADO - La démocratie s'érode à Hong Kong et la Chine communiste avalera un jour l'ancien territoire britannique.

La Fed résiste à la tentation de baisser les taux

Mis à jour le 19/06/2019 | AFP

Malgré les pressions de Donald Trump, la Fed a choisi de garder son taux directeur inchangé entre 2,25% et 2,5%.

Pressée de toutes parts, la Fed n'est pas tout à fait prête mercredi à baisser les taux

19/06/2019 | AFP

La Banque centrale américaine (Fed) devrait encore résister à assouplir sa politique monétaire mercredi.