Les systèmes d'information pour la gestion des projets: des outils qui rapportent!

Publié le 04/03/2011 à 15:37, mis à jour le 10/09/2012 à 14:02

Les systèmes d'information pour la gestion des projets: des outils qui rapportent!

Publié le 04/03/2011 à 15:37, mis à jour le 10/09/2012 à 14:02

Par Les Affaires
Le rôle clé des gestionnaires

Selon notre étude, 64 % des gestionnaires de projets estiment que les SIGP ont un fort impact ou un très fort impact sur leur niveau de performance. Plus précisément, respectivement 46 % et 41 % d’entre eux jugent que ces outils les aident à mieux surveiller et planifier les activités du projet dont ils sont responsables. Seulement 18 % et 15 % jugent de leur côté que les SIGP les aident à mieux contrôler les coûts d’un projet et mieux allouer les ressources disponibles.

En bout de course, 59 % des gestionnaires que nous avons interrogés croient que le recours aux SIGP favorise le respect des échéances; 41 % estiment qu’il permet celui des budgets; et 10 % avancent qu’il rend possible celui des spécifications relatives au projet.

Jumelés à ceux de Gartner, ces résultats témoignent en forte partie du fait qu’en matière de gestion de projets, l’achat ou le développement d’un SIGP ne constitue pas une solution miracle.

D’abord, seul un système de bonne qualité sera en mesure de créer les informations réellement utiles qui amèneront les gestionnaires de projets à se servir fortement de cet outil et à en tirer le meilleur, pour le bien de leur organisation.

Ensuite, la mise en place d’un bon environnement de gestion de projets ne dépend pas seulement d’aspects logiciels ou techniques.

Elle dépend aussi de facteurs organisationnels, comme l’autorité dont disposent les gestionnaires, le degré de leur participation au travail de conception du projet, leur niveau d’imputabilité et leur propension à faire état de mauvaises nouvelles (ou à cacher celles-ci).

*Louis Raymond est professeur titulaire à l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR), où il préside la Chaire de recherche du Canada sur la performance des entreprises.

François Bergeron est professeur de systèmes d’information dans l’Unité Travail, Économie et Gestion de la Télé-Université, Université du Québec à Montréal (UQAM).

Pour obtenir plus de détails sur cette recherche, consultez :

Raymond, L. et Bergeron, F. (2008), « Project management information systems: An empirical study of their impact on project managers and project success », International Journal of Project Management, numéro 26, p. 213-220.

La diffusion de ces résultats de recherche est rendue possible par une subvention octroyée par le Fonds de recherche sur la société de la culture (FQRSC) à Benoit Aubert (HEC Montréal), Bouchaib Bahli (Université Concordia), François Bergeron (Télé-Université), Anne-Marie Croteau (Université Concordia) et Suzanne Rivard (HEC Montréal) dans le cadre d’un programme de recherche sur la Gestion stratégique des technologies de l’information.

À la une

À surveiller: Stella-Jones, 5N Plus et George Weston

09:07 | Jean Gagnon

Que faire avec les titres de Stella-Jones, 5N Plus et George Weston? Voici quelques recommandations d’analystes.

Le vaccin de Pfizer sera complètement approuvé aux États-Unis d'ici septembre

08:57 | AFP

Tous les vaccins ont été approuvés d'urgence de façon temporaire. Cette autorisation sera permanente.

New York instaure le passeport vaccinal

03/08/2021 | AFP

Il s'agit de la première ville américaine à exiger une preuve de vaccination pour accéder à des établissements.