Un groupe d'experts va évaluer les risques financiers liés au climat

Publié le 04/12/2015 à 12:40

Un groupe d'experts va évaluer les risques financiers liés au climat

Publié le 04/12/2015 à 12:40

Par AFP

Le milliardaire américain et ancien maire de New York Michael Bloomberg va prendre la tête d'un groupe d'experts chargé d'évaluer les risques financiers liés au climat pour les entreprises et investisseurs, a annoncé le Conseil de stabilité financière (FSB) vendredi à la COP21.


Cette «task force», comme l'appelle le FSB - lui-même créé après la crise financière de 2008 pour superviser et surveiller les institutions financières internationales- vise à «fournir des informations aux banques, assureurs, investisseurs et actionnaires», selon un communiqué.


Il fera également des recommandations aux entreprises sur la façon dont elles doivent publier leur exposition à ces risques, cela «afin d'aider les acteurs des marchés financiers à comprendre les risques liés au climat», qui «sont appelés à croître à l'avenir», selon Mark Carney, président du FSB et gouverneur de la Banque d'Angleterre, cité dans le communiqué.


Cette annonce intervient alors que de nombreux experts alertent régulièrement sur les énormes conséquences financières d'un réchauffement climatique incontrôlé. Ils pointent notamment le nombre croissant de catastrophes naturelles et leur impact sur les économies.


Leurs inquiétudes avaient trouvé fin septembre un relais de taille en la personne de Mark Carney, qui avait mis en garde contre les risques associés au changement climatique pour la stabilité financière et, à plus long terme pour la «prospérité» du monde.


Pour le gouverneur de la Banque d'Angleterre, Michael Bloomberg est «le leader idéal» pour diriger la nouvelle «task force», dont la création avait été proposée par le FSB au G20 en novembre.


«Il est capital que les industriels et les investisseurs comprennent les risques que pose le changement climatique, mais aujourd'hui il n'y a pas assez de transparence sur ces risques», estime Michael Bloomberg, dans le communiqué.


Cette «Task force» sera composée au départ de 10 personnes qui d'ici à mars 2016 détailleront ses objectifs précis. Elle pourra à terme regrouper jusqu'à 30 personnes, qui fourniront leurs recommandations d'ici la fin 2016.

À suivre dans cette section


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre

DANS LE MÊME DOSSIER

À la une

10 choses à savoir vendredi

L'ECG de l'Apple Watch au Canada, Ottawa pressé de lâcher Huawei, IBM ajoutera 20% à vos profits grâce à la météo.

Ce Chromebook hors de prix est prêt pour les jeux-à-volonté de Google Stadia

BLOGUE. Il n’y a pas qu’Apple et Microsoft pour vendre des portables au gros prix. Mais Asus a un as dans sa manche...

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture vendredi

07:07 | LesAffaires.com et AFP

Le Fonds monétaire international lance un sérieux avertissement aux États-Unis et à la Chine.