Un contexte favorable aux cabinets de CPA


Édition du 08 Mars 2023

Un contexte favorable aux cabinets de CPA


Édition du 08 Mars 2023

COMPTABILITÉ. Les grands cabinets comptables actifs au Québec affichent une belle progression. Le contexte actuel marqué par le retour de l’inflation, la pénurie de main-d’œuvre et le virage numérique alimente la demande pour leurs services. 

Les 25 plus grands cabinets comptables employaient plus de 15 680 professionnels au Québec en décembre 2022, un bond de 14,39 % en un an. Cela sans compter Richter, qui s’est retiré du classement 2023 étant donné son repositionnement stratégique. Bien qu’elle offre toujours l’expertise en audit et comptabilité, l’entreprise ne souhaite plus que l’on réfère à elle comme à un « cabinet comptable », mais plutôt comme à un bureau familial/d’affaires.

La progression moyenne des bureaux sur 12 mois s’est élevée à 13,62 %, mais certains ont connu des poussées bien plus fortes. Dallaire Forest Kirouac, Mazars et KPMG Canada montrent tous des augmentations de personnel qui avoisinent ou dépassent 30 %. 

C’est toutefois à MNP que revient la palme de la plus solide croissance. On y trouvait 1108 employés au Québec en décembre 2022, soit 37,81 % de plus qu’en 2021 et quatre fois plus qu’en 2020. Le cabinet a notamment annoncé, en novembre 2022, une fusion avec Malenfant Dallaire, un bureau de Québec de neuf associés. D’autres fusions, dont celles avec le cabinet Josée Turpin CPA, à Sainte-Thérèse, et avec Jean Luc Quenneville CPA, à Laval, ont aussi marqué l’année 2022. Le personnel de ces deux firmes s’est joint au tout nouveau bureau de MNP à Laval. Le bureau de Longueuil prend également de l’expansion grâce à l’arrivée de professionnels issus de l’interne ou de recrutements externes.

« Nous continuerons à étendre notre présence au Québec, notamment avec des fusions et des acquisitions, explique Jean-Philippe Langevin, associé directeur régional de la grande région de Montréal. Le marché de la PME au Québec présente beaucoup d’occasions d’affaires et nous souhaitons être bien positionnés pour les saisir. »

 

Gros mandat pour PwC

Les cinq premières positions du classement restent dominées par Deloitte Canada, RCGT, KPMG Canada, Mallette et EY Canada, alors que MNP et PwC Canada complètent le groupe des cabinets qui emploient plus de 1000 professionnels. 

En juillet dernier, PwC Canada annonçait la composition de sa nouvelle équipe de direction. Nicolas Marcoux y demeure chef de la direction, après avoir été réélu pour un second mandat de quatre ans. La nouvelle cheffe des ressources humaines pour le Canada, Sonia Boisvert, vient, elle aussi, de Montréal.

Le contexte actuel — compliqué pour les dirigeants d’entreprises — augmente la demande pour les services de PwC, reconnaît le vice-président et associé directeur pour la région du Québec et de l’est du Canada, Nochane Rousseau. « Le retour de l’inflation, la hausse des taux d’intérêt et la pénurie de main-d’œuvre, ainsi que le contexte géopolitique tendu que nous connaissons actuellement causent beaucoup de défis aux entreprises, et plusieurs se tournent vers nous pour obtenir du soutien », indique-t-il. 

PwC a notamment reçu le mandat du redressement financier de Groupe Sélection, une entreprise de gestion d’habitations pour personnes âgées et d’immeubles locatifs, qui s’est placée sous la protection de la Loi sur les arrangements avec les créanciers des compagnies le 14 novembre 2022. Les créanciers ont choisi PwC pour gérer ce dossier. Les propriétaires du Groupe Sélection avaient d’abord refusé cette option, qui leur a ensuite été imposée deux fois plutôt qu’une en Cour supérieure, puis en Cour d’appel. « C’est le plus gros dossier de restructuration dans le secteur immobilier au Canada », précise Nochane Rousseau.

PwC a par ailleurs embauché en externe, en 2022, des associés spécialisés en propriété intellectuelle (PI), dans le but d’offrir aux entreprises des services qui les aident à valoriser leur PI et à en conserver la propriété au Québec. Le cabinet a aussi développé des alliances avec SAP, Microsoft, Google, AWS, Salesforce et Workday, afin d’améliorer sa livraison de services et son expérience client.

 

La consolidation se poursuit 

Le cabinet de Thetford Mines, Blanchette Vachon (BVA), affiche le plus important gain de positions dans notre classement, en passant de la 16e à la 12e place. En novembre 2022, il a notamment conclu une alliance avec Chouinard Beaudoin, un bureau de Lévis qui offre ses services exclusivement aux médecins. Ce dernier viendra renforcer la division BVA Santé, qui se consacre à la gestion des affaires et de la comptabilité des professionnels de santé.

Bien ancré au huitième rang, BDO Canada mène quant à lui le groupe des poursuivants qui prennent d’assaut les grands bureaux, avec 454 professionnels au 31 décembre 2022. Et ce chiffre continue de gonfler. L’entreprise a annoncé une fusion avec Fuller Landau en janvier 2023, qui ajoute 16 associés et plus de 90 professionnels à son équipe.

Sur le même sujet

«Bye bye boss»: l'ABC du travail à son compte

12/04/2024 | Les étudiants en sciences comptables de l'UQO

Aimerez-vous être travailleur autonome (travailleur indépendant, c’est-à-dire travailler à son propre compte)?

Des crédits d'impôt à ne pas oublier

05/04/2024 | Les étudiants en sciences comptables de l'UQO

Voici tout ce qu'il faut savoir avant de se lancer!

OPINION Louer le chalet pour joindre les deux bouts
29/03/2024 | Les étudiants en sciences comptables de l'UQO
Démystifier la fiscalité des organismes de bienfaisance enregistrés
22/03/2024 | Les étudiants en sciences comptables de l'UQO
Les 25 plus importants cabinets comptables du Québec
20/03/2024 | Les Affaires

À la une

Il faut concentrer les investissements en R-D, dit le Conseil de l’innovation du Québec

L’État devrait davantage concentrer les investissements en R-D dans certains secteurs, selon le Conseil de l’innovation.

Repreneuriat: des employés au rendez-vous

23/04/2024 | Emmanuel Martinez

REPRENEURIAT. Le taux de survie des coopératives est bien meilleur que celui des entreprises privées.

De nouvelles règles fiscales favorisent le repreneuriat familial

Édition du 10 Avril 2024 | Emmanuel Martinez

REPRENEURIAT. Elles devraient stimuler le transfert d'entreprise à des proches.