Rembourser un régime d'accession à la propriété avec son RVER

Offert par Les Affaires


Édition du 13 Février 2016

Rembourser un régime d'accession à la propriété avec son RVER

Offert par Les Affaires


Édition du 13 Février 2016

Par Stéphane Rolland

[Photo : Shutterstock]

Un propriétaire se demande s'il pourra utiliser les cotisations faites à son régime volontaire d'épargne-retraite (RVER) pour rembourser son prêt dans le cadre du régime d'accession à la propriété (RAP).


Retour au dossier spécial sur les REER


Oui, les cotisations d'un travailleur à un RVER peuvent être prises en considération dans le calcul du remboursement d'un RAP, dit Guylaine Dufresne, directrice principale, investissement et planification financière, à la Banque Laurentienne. Notez cependant que les cotisations faites par votre employeur ne sont pas admissibles. Il n'est pas non plus possible de retirer de l'argent directement de votre RVER pour le «rapper», précise Mme Dufresne. «Si vous souhaitez le faire, il faut transférer les cotisations de l'employé vers un REER. Et là, ce sera possible.»


Comme pour le régime enregistré d'épargne-retraite (REER), les sommes cotisées par un travailleur à un RVER ne sont pas immobilisées, explique Mme Dufresne. Cette caractéristique fait en sorte qu'elles peuvent être transférées vers un REER ou prise en compte dans le remboursement du RAP. À l'inverse, les sommes cotisées à un régime de retraite ne seront d'aucune aide pour l'accumulation d'une mise de fonds.


Notre lecteur se demande aussi s'il peut rembourser plus rapidement son RAP. Encore une fois, la réponse est oui.


Vous devez commencer à rembourser votre RAP à partir de la deuxième année suivant celle où vous avez fait le retrait. À partir de là, vous avez 15 ans pour rembourser votre retrait. Le paiement minimal sera réparti chaque année. Des gens font l'erreur de croire qu'ils peuvent devancer le paiement d'une année pour ne pas payer l'année suivante, constate Mme Dufresne. La planificatrice financière donne l'exemple d'un épargnant qui a retiré 15 000 $ dans le cadre de son RAP. Il doit rembourser 1 000 $ chaque année. «S'il rembourse 2 000 $ la première année, ça ne veut pas dire qu'il a pris une année d'avance, illustre-t-elle. Le calcul du remboursement minimal sera réparti sur les quatorze années restantes.»


Rembourser son RAP plus rapidement n'est pas nécessairement «la meilleure chose à faire», ajoute Mme Dufresne. «S'il vous reste des cotisations inutilisées, vous seriez mieux de profiter de l'économie d'impôt que permet la cotisation à un REER. Certains clients n'aiment pas l'idée d'être endettés et sont pressés de rembourser leur RAP. Il faut leur rappeler que le RAP, c'est une dette que l'on a envers soi-même.»


Erratum: Une erreur s’est glissée dans une précédente version. Nous écrivions que vous deviez commencer le remboursement à partir de l’année suivante celle où vous avez fait le retrait. En fait, il s’agit de la deuxième année suivant celle où vous avez fait le retrait. Toutes nos excuses.


Vous avez des questions ? N'hésitez pas à écrire à stephane.rolland@tc.tc


Suivez Stéphane Rolland sur Twitter @srolland_la


Retour au dossier spécial sur les REER


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

DANS LE MÊME DOSSIER

Sur le même sujet

Bricoler le REEE des enfants pour en faire... son 2e REER?

03/04/2019 | Daniel Germain

Une fois terminées les études des enfants, est-ce une bonne idée de laisser l’argent fructifier dans un REEE?

Quel est le sort du REER au décès?

EXPERT INVITÉ. Non, il n'est pas nécessairement imposé sur le champ.

À la une

Metro prend le plein contrôle de Première Moisson

Après les Coutu, au tour de la famille Colpron-Fiset de céder les rênes de Première Moisson.

Dans la classe moyenne? Voici pourquoi tu t'appauvris

Il y a 31 minutes | François Normand

BALADO - La classe moyenne a glissé de 64 à 61% de la population de l'OCDE depuis 40 ans. Au Canada, c'est 58%.

Débat: les sables bitumineux, un investissement vert?

BLOGUE. Le panel «L'avenir de la finance durable au Canada» a soulevé plusieurs questions. Je les dépose pour réflexion.