Des ­PDG inspirants pour une année intense

Offert par Les Affaires


Édition du 25 Novembre 2020

Des ­PDG inspirants pour une année intense

Offert par Les Affaires


Édition du 25 Novembre 2020

Par François Normand

(Photo: Martin Flamand)

 

Ouf, quelle année ! ­Et la pandémie de ­COVID-19 est loin d’être terminée. Les entrepreneurs doivent donc continuer à s’accrocher pour garder la tête hors de l’eau et générer des revenus. Bonne nouvelle : les sources d’inspiration ne manquent pas. C’est ce que révèle notre nouveau concours, « ­Chapeau les ­PDG », qui se veut en quelque sorte la continuité de notre concours du « ­PDG de l’année », mais sous une autre forme, car la pandémie a chambardé l’écosystème d’affaires au ­Québec et dans le monde. Ces derniers mois, à la demande de Les ­Affaires, un comité composé de cinq sages s’est creusé les méninges afin de nous proposer une liste d’entreprises qui se sont illustrées ou qui ont su se renouveler et rebondir malgré l’ampleur de la crise sanitaire et économique. Ce comité était formé de ­Michel ­Bundock, leader du ­Groupement des chefs d’entreprise, ­Louis J. Duhamel, ­PDG de ­LJD ­Conseils, ­Marc ­Dutil, président de l’École d’entrepreneurship de ­Beauce, ­Jacques ­Fortin, ­alors PDG du ­Mouvement québécois de la qualité, et ­Véronique ­Proulx, ­PDG de ­Manufacturiers et exportateurs du ­Québec. Nous avons reçu plus d’une trentaine de candidatures. En tenant compte du contexte inhérent à certains secteurs, un comité interne à Les ­Affaires a ensuite sélectionné six ­PDG et leur entreprise en fonction des critères suivants (les mêmes que notre comité de cinq sages avait en main) :
gCroissance du nombre d’employés
gCroissance des revenus
g­Lancement de nouveaux produits ou 
services (innovation)
gÉvolution de la transformation numérique
­gCroissance des investissements en capital ou en immobilisation (usines, entrepôts)
gDiversité
Les trois premiers sont des ­PDG d’entreprises bien établies qui se sont vraiment illustrés pour la plupart de ces critères. Il s’agit de ­Christian ­Cariou, ­Robert ­Dion, ­Denis ­Bourgault et ­Ghislain ­Demers (Umano ­Medical), ­Stéphane ­Chevigny (Intersand) et ­Alain ­Poirier (Soleno). Les trois autres sont également des entrepreneurs qui sont à la tête d’entreprises plus jeunes, mais non moins dynamiques. Ils brillent par leur audace, leur résilience et leur leadership. Il faudra donc les surveiller en 2021. Il s’agit de ­Marie-Hélène ­David (Filo), ­Julien ­Depelteau (Flexpipe) et ­Mélanie ­Paul (Inukshuk ­Synergie/Akua ­Nature).
– François Normand

 

Ouf, quelle année ! ­Et la pandémie de ­COVID-19 est loin d’être terminée. Les entrepreneurs doivent donc continuer à s’accrocher pour garder la tête hors de l’eau et générer des revenus. Bonne nouvelle : les sources d’inspiration ne manquent pas. C’est ce que révèle notre nouveau concours, « ­Chapeau les ­PDG », qui se veut en quelque sorte la continuité de notre concours du « ­PDG de l’année », mais sous une autre forme, car la pandémie a chambardé l’écosystème d’affaires au ­Québec et dans le monde. Ces derniers mois, à la demande de Les ­Affaires, un comité composé de cinq sages s’est creusé les méninges afin de nous proposer une liste d’entreprises qui se sont illustrées ou qui ont su se renouveler et rebondir malgré l’ampleur de la crise sanitaire et économique. Ce comité était formé de ­Michel ­Bundock, leader du ­Groupement des chefs d’entreprise, ­Louis J. Duhamel, ­PDG de ­LJD ­Conseils, ­Marc ­Dutil, président de l’École d’entrepreneurship de ­Beauce, ­Jacques ­Fortin, ­alors PDG du ­Mouvement québécois de la qualité, et ­Véronique ­Proulx, ­PDG de ­Manufacturiers et exportateurs du ­Québec. Nous avons reçu plus d’une trentaine de candidatures. En tenant compte du contexte inhérent à certains secteurs, un comité interne à Les ­Affaires a ensuite sélectionné six ­PDG et leur entreprise en fonction des critères suivants (les mêmes que notre comité de cinq sages avait en main) :

 

  • Croissance du nombre d’employés
  • Croissance des revenus
  • Lancement de nouveaux produits ou services (innovation)
  • Évolution de la transformation numérique
  • Croissance des investissements en capital ou en immobilisation (usines, entrepôts)
  • Diversité

 

Les trois premiers sont des ­PDG d’entreprises bien établies qui se sont vraiment illustrés pour la plupart de ces critères. Il s’agit de ­Christian ­Cariou, ­Robert ­Dion, ­Denis ­Bourgault et ­Ghislain ­Demers (Umano ­Medical), ­Stéphane ­Chevigny (Intersand) et ­Alain ­Poirier (Soleno). Les trois autres sont également des entrepreneurs qui sont à la tête d’entreprises plus jeunes, mais non moins dynamiques. Ils brillent par leur audace, leur résilience et leur leadership. Il faudra donc les surveiller en 2021. Il s’agit de ­Marie-Hélène ­David (Filo), ­Julien ­Depelteau (Flexpipe) et ­Mélanie ­Paul (Inukshuk ­Synergie/Akua ­Nature).

Sur le même sujet

Voici un indice que le PDG travaillera pour ses actionnaires

23/04/2021 | Philippe Leblanc

BLOGUE INVITÉ.La réponse est claire: qu’ils soient eux-mêmes propriétaires d’un nombre substantiel d’actions.

Bev Goodman, nouvelle PDG de Ford Motors Canada

Elle était plus récemment directrice des communications marketing.

À la une

Faut-il ajouter des cryptomonnaies à son portefeuille?

10:31 | Ian Gascon

BLOGUE INVITÉ. Plusieurs nouveaux FNB de cryptomonnaies ont été lancés récemment.

Bourse: New York et Toronto repartent à la hausse

Mis à jour il y a 15 minutes | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. Les marchés ont ignoré un décevant rapport sur l'emploi aux États-Unis.

À surveiller: Boralex, Nuvei et Bombardier

Que faire avec les titres de Boralex, Nuvei et Bombardier? Voici quelques recommandations d'analystes.