Julien Depelteau, le résilient: contourner les nombreuses tuiles

Offert par Les Affaires


Édition du 25 Novembre 2020

Julien Depelteau, le résilient: contourner les nombreuses tuiles

Offert par Les Affaires


Édition du 25 Novembre 2020

Par François Normand

« On espère récupérer le terrain perdu [une baisse de 20 % des revenus] d’ici la fin de notre exercice, en mars 2021. Ce serait tout un exploit», selon ­Julien Depelteau, PDG de Flexpipe. (Photo: courtoisie)

CHAPEAU LES PDG! Depuis janvier, pratiquement toutes les tuiles sont tombées sur la tête de ­Julien ­Depelteau, le président de ­Flexpipe. Pourtant, ce fabricant de produits modulables destinés à la manutention d’outils et de pièces a réussi à rebondir en lançant de nouveaux produits, si bien qu’il pourrait ­peut-être ne pas afficher de pertes de revenus à la fin de son année financière.

« ­On espère récupérer le terrain perdu [une baisse de 20 % des revenus] d’ici la fin de notre exercice, en mars 2021. Ce serait tout un exploit », confie le fondateur de cette ­PME de ­Farnham, en ­Montérégie.

Julien ­Depelteau en a toutefois vu de toutes les couleurs avant de trouver son salut en fabriquant entre autres des panneaux de protection en plexiglas pour ­FedEx et en lançant une nouvelle marque, ­Tinktube. Cette dernière offre aux gens la possibilité de construire leurs propres meubles et structures avec des tubes et des connecteurs en acier – un peu sur le modèle d’IKEA.

 

Guerre et blocus

En janvier, la ­COVID-19 a commencé à sévir en ­Chine. Flexpipe, qui réalisait 40 % de ses revenus au ­Canada et 60 % aux ­États-Unis, a alors perdu son principal fournisseur de composants, qui exploitait une usine près de ­Pékin.

Comme ­celle-ci a été fermée pendant un mois, la ­PME s’est rabattue sur un fournisseur ­sud-coréen, ce qui a entraîné des coûts et des retards supplémentaires. Quand les composants sont finalement arrivés au ­Canada, leur acheminement à l’usine de ­Farnham a encore été retardé, cette fois en raison des blocus ferroviaires autochtones.

Ce n’est pas tout. Pour vendre des pièces aux ­États-Unis, ­Flexpipe les importait de la ­Chine à partir de son centre de distribution situé à ­Atlanta. Or, en raison de la guerre commerciale entre ­Pékin et ­Washington, la ­PME a dû payer des tarifs de 10 % à 25 % plus élevés qu’à l’habitude.

Le coup de massue est toutefois tombé à la ­mi-mars, quand la pandémie a commencé à frapper durement l’Amérique du ­Nord. Les gouvernements ont alors fermé des pans entiers de l’économie, incluant les deux principaux secteurs clients de ­Flexpipe, l’automobile et l’aéronautique.

Comme de nombreuses entreprises, la ­PME a dû mettre des employés à pied – la moitié, au plus fort de la tempête.

Cependant, loin de baisser les bras, elle s’est mise en mode innovation tous azimuts. Ces produits n’ont pas tous été des succès, par contre. À commencer par une station de liquide désinfectant pour les mains actionnée en appuyant le pied sur une barre horizontale en exerçant une certaine pression.

L’échec a été retentissant, raconte en riant ­Julien ­Depelteau. « ­On avait construit une trentaine de ces machines, mais on en a vendu seulement 10, car les personnes légères avaient de la difficulté à actionner le distributeur… ­Et dire qu’on avait songé à en vendre sur ­Amazon ! »

Sur le même sujet

Voici un indice que le PDG travaillera pour ses actionnaires

23/04/2021 | Philippe Leblanc

BLOGUE INVITÉ.La réponse est claire: qu’ils soient eux-mêmes propriétaires d’un nombre substantiel d’actions.

Bev Goodman, nouvelle PDG de Ford Motors Canada

Elle était plus récemment directrice des communications marketing.

À la une

Bourse: Wall Street rebondit après trois jours de baisse

Mis à jour il y a 20 minutes | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. Les indices regagnaient des points après avoir perdu des plumes toute la semaine.

À surveiller: WSP Global, Intertape Polymer et Dye & Durham

Que faire avec les titres de WSP Global, Intertape Polymer et Dye & Durham? Voici quelques recommandations d'analystes.

Titres en action: Alibaba, Québecor, Nikon, Suzuki

Mis à jour à 09:34 | AFP et La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.