Gabriel Tremblay: mission, inclusion et direction

Offert par Les Affaires


Édition du 24 Novembre 2021

Gabriel Tremblay: mission, inclusion et direction

Offert par Les Affaires


Édition du 24 Novembre 2021

Par Emmanuel Martinez

Gabriel Tremblay, directeur général du Groupe TAC (Photo: courtoisie)

CHAPEAU LES PDG: COUP DE COEUR DU JURY. Il y a 32 ans, le directeur général du Groupe TAQ, Gabriel Tremblay, a pris une décision qui a changé sa vie et sûrement celle de beaucoup d’autres.

Il a alors quitté un bon emploi dans la fonction publique pour mettre les pieds dans le monde de l’inclusion en emploi des gens ayant un handicap en allant diriger une entreprise adaptée dans le Bas-Saint-Laurent. Il a ensuite guidé le Conseil québécois des entreprises adaptées pendant 21 ans avant de prendre les rênes du Groupe TAQ en 2013 à Québec.

Son organisme sans but lucratif emploie des personnes ayant des limitations assez sévères qui font en sorte qu’elles ne sont pas capables de se trouver un poste ailleurs.

«Mon plus grand bonheur, c’est de voir des gens souriants, qui sont heureux de constater qu’on les accepte comme ils sont, confie-t-il en entrevue. On remarque même des changements physiques. Au début, nos employés ayant un handicap ont souvent les épaules basses, puis elles remontent par la suite. Ils prennent confiance.»

 

Une année fertile

Ses efforts ont été récompensés cette année, puisque Groupe TAQ a réalisé deux acquisitions qui la transformeront.

En avril, elle a fusionné avec l’entreprise adaptée Impressions Alliance 9000 d’Amqui, dans le Bas-Saint-Laurent. Puis, en septembre, Gabriel Tremblay a mis la main sur le fabricant de raquettes Faber, qui était un de ses clients. «C’est un travail très manuel et on a un nouveau contrat avec Décathlon, fait-il valoir. On conservera 20 emplois à l’année.»

Il s’agit d’un virage stratégique important pour Groupe TAQ, car Faber représentera le tiers de ses ventes, tandis que ses activités de soustraitance compteront pour les deux tiers.

 

Forte croissance

Gabriel Tremblay avait établi de solides bases pour rendre cette expansion possible.

Malgré les pertes de l’entreprise à son arrivée, Gabriel Tremblay et son équipe ont permis au Groupe TAQ de passer de 2,8 millions de dollars (M$) en revenus en 2013 à 15 M$ cette année. Le nombre de salariés a aussi bondi, grimpant de 212 en 2013 à 493 aujourd’hui, dont 350 vivent avec des limitations fonctionnelles.

Avec près de 500 clients, comme les Biscuits Leclerc, Chocolats Favoris ou Desjardins, l’entreprise offre des solutions de sous-traitance et des services postaux à Québec et à Amqui. Par exemple, de l’emballage, de l’impression ou la confection de calendriers.

 

Bien-être avant tout

C’est dans une optique de bien-être que Gabriel Tremblay a fait construire pour 15 M$ un bâtiment de 130 000 pieds carrés à Québec il y a quelques années. L’édifice est adapté aux besoins particuliers de ses employés. Des repas équilibrés servis à moins de 5$, des formations sur mesure en intégration sociale, ainsi que des activités sportives et sociales sont offerts pour favoriser une expérience de travail positive.

Cette inclusion est au coeur de la mission du Groupe TAQ et de son équipe de direction. «Tous les gens que j’embauche qui ne sont pas limités doivent répondre à cet engagement. On est axé à changer la vie des gens», dit le patron.

«Les entreprises régulières sont plus ouvertes à l’embauche de gens moins compétitifs qu’avant, dit-il. Donc, on a des gens qui ont plus de limitations qu’il y a cinq ou dix ans. C’est une bonne nouvelle pour ceux qui souffrent d’un handicap. Ils ont plus de choix.»

Mais en regardant ce qui se fait en Europe, comme en France ou en Belgique, il constate que le Québec pourrait faire beaucoup mieux.

L’éloignement du lieu de travail constitue l’une des barrières à l’emploi pour des gens vivant avec des limitations physiques ou mentales. Il s’agit donc d’une des raisons pour lesquelles le Groupe TAQ compte ouvrir des installations à Rimouski et à Saint-Raymond, dans Portneuf. «En se rapprochant des gens, on va aller chercher du potentiel humain», mentionne Gabriel Tremblay.

 

Grandes réalisations en 2021

  • Groupe TAQ a embauché 169 employés depuis le 1er janvier.
  • Le Groupe TAQ a connu une croissance de 30 % dans la dernière année. Ses revenus sont passés de 9 M$ à 12 M$.
  • Le PDG a piloté deux transactions majeures: la fusion avec Impressions Alliance 9000 et l’acquisition de Raquettes Faber.

 

Sur le même sujet

Diriger avec la tête autant que le coeur

Édition du 24 Novembre 2021 | Marine Thomas

BILLET. Souligner le travail accompli pendant la pandémie par des dirigeants d’entreprise est plus essentiel que jamais.

Qui sont les PDG de 2021?

Édition du 24 Novembre 2021 | Les Affaires

Qui sont les lauréats du concours «Chapeau les PDG» 2021?

À la une

Mini-budget Girard: un exercice d'équilibriste

Mis à jour à 13:06 | Jean-Paul Gagné

CHRONIQUE. Éric Girard avait raison d’afficher un large sourire quand il a présenté son mini-budget.

Négocions un Buy North American, ça presse!

ANALYSE. Le nationalisme économique et le protectionnisme aux É.-U. sont là pour de bon. Il faut un «game changer».

Que la politique s'occupe mieux de nous!

COURRIER DES LECTEURS. Le taux de participation, je l’ai aussi en travers de la gorge! Mais pas pour les mêmes raisons…