La solution de Mexico pour palier le manque d’eau

Publié le 18/11/2015 à 00:01

La solution de Mexico pour palier le manque d’eau

Publié le 18/11/2015 à 00:01

Par

Enrique Lomnitz, président d’isla Urbana, a été nommé « Innovateur de moins de 35 ans de l’année 2014 » par le magazine américain MIT Technology Review.

SOMMAIRE DU DOSSIER

Par Angélica Pineda, El Empresario (Mexique)

TRAITEMENT DE L'EAU – Dans la ville de Mexico, l’approvisionnement en eau est un problème croissant. Les 8,8 millions d’habitants que compte la capitale du Mexique consomment en moyenne 360 litres d’eau par jour. Pourtant, les habitants d’au moins 13 arrondissements disposent d’une quantité inférieure (moins de 50 %), raison pour laquelle ils sont approvisionnés par des camions citernes, ce qui nuit à leur qualité de vie.

Pendant que les autorités recherchent diverses solutions à ce problème d’approvisionnement comme, par exemple, acheminer l’eau des fleuves de l’état de Veracruz, réduire la quantité d’eau perdue à cause des fuites et assainir les 48 fleuves, pollués, raccordés à la ville, la société y met également du sien. Elle mène des actions telles que la récupération d’eau de pluie via le dispositif Tlaloque, créé par Isla Urbana.

Isla Urbana est une entreprise sociale et une association civile dirigée par Enrique Lomnitz qui réunit des ingénieurs, des concepteurs industriels, des anthropologues, des urbanistes, des linguistes et des plombiers. Les entrepreneurs ont créé un appareil en polyéthylène nommé Tlaloque, d’un mètre et demi de haut et de 0,4 mètre de large, qui recueille l’eau de pluie qui tombe sur les terrasses et l’envoie vers les citernes et les cuves des foyers, en séparant le liquide sale de celui qui est propre.

Cette eau peut alors être utilisée dans des toilettes, douches, lavabos, pour arroser des plantes et à d’autres fins domestiques, à l’exception de l’alimentation.

Utilisé par 1 300 familles

Actuellement, 1 300 familles d’arrondissements comme le Tlalpan ou l’Iztapalapa bénéficient de ce dispositif, dont le prix s’élève à 6 500 pesos (510 $ CA environ) et d’une durée de vie pouvant atteindre 20 ans selon son créateur. Le magazine américain MIT Technology Review a d’ailleurs nommé Enrique Lomnitz « Innovateur de moins de 35 ans de l’année 2014 » pour cette solution.

Enrique Lomnitz précise que les avantages du Tlaloque sont plus évidents lorsqu’on travaille au niveau de collectivités entières, puisque lorsque celles-ci consomment moins d’eau à la saison des pluies, les zones environnantes reçoivent davantage d’eau du réseau, ce qui limite l’extraction d’eaux souterraines ou du Sistema Cutzamala, qui approvisionne la ville de Mexico en eau.

Outre l’usage domestique, Isla Urbana a installé le dispositif Tlaloque dans 12 écoles, dans des entreprises, comme des laveries, qui consomment une grande quantité d’eau, dans des communautés indigènes rurales et même, dans l’un des hangars de l’Aéroport International de la ville de Mexico.

SOMMAIRE DU DOSSIER

À la une

CN: une nouvelle PDG, Jean Charest au CA

Le Canadien National (CN) veut repartir à neuf sous la gouverne de Tracy Robinson.

Pizza Salvatoré à la conquête du Nouveau-Brunswick

25/01/2022 | Emmanuel Martinez

La chaine Pizza Salvatoré compte maintenant sur le Nouveau-Brunswick et l’Ontario pour s’étendre.

Bourse: Wall Street termine en baisse, le Dow Jones limite les pertes

Mis à jour le 25/01/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto évolue également dans le rouge.