Aquion Energy : Stocker de l’énergie solaire dans la saumure

Publié le 18/11/2015 à 00:01

Aquion Energy : Stocker de l’énergie solaire dans la saumure

Publié le 18/11/2015 à 00:01

Par

SOMMAIRE DU DOSSIER

Par Bill Steigerwald, Sparknews

ÉNERGIES RENOUVELABLES – L’énergie solaire est considérée comme l’un des meilleurs moyens de préserver notre planète, mais jusqu’à récemment, il était impossible de stocker l’énergie solaire sans risque pour l’environnement. Si vous vouliez faire des réserves d’énergie solaire en prévision d’un jour pluvieux ou si vous aviez besoin d’énergie la nuit, vous deviez utiliser des batteries au plomb ou au lithium-ion contenant des matériaux toxiques ou nécessitant des pratiques minières nuisibles pour l’environnement et souvent dangereuses.

Aujourd’hui, grâce à Aquion Energy, une petite entreprise de Pittsburgh, il est aussi facile de trouver une batterie de stockage propre et haute performance qui s’adapte à vos panneaux solaires que de naviguer sur Internet.

Aquion est l’une des nombreuses entreprises technologiques qui espèrent gagner une part du marché croissant du stockage sur batterie. Ce qui la différencie des autres est son produit vedette, la batterie AHI (Aqueous Hybrid Ion). Depuis l’étape de fabrication jusqu’à celle de l’élimination, elle représente sans aucun doute la batterie de stockage la plus saine et la plus respectueuse de l’environnement du monde.

Elle a été développée par le Dr Jay Whitacre, professeur en sciences des matériaux de l’université Carnegie Mellon et fondateur d’Aquion Energy, qui a commencé à travailler sur cette technologie en 2007.

« Aucune des technologies existantes n’a permis de stocker de l’énergie sans entraîner d’effets négatifs sur l’environnement, rappelle-t-il. L’idée était donc d’utiliser des composants et des processus qui soient propres et durables pour la réalisation de cette batterie. »

La version du 21e siècle de la batterie à l’eau salée inventée initialement par Alessandro Volta en 1800 est la batterie AHI. Elle utilise un électrolyte d’eau salée plutôt que le cocktail habituel de produits chimiques corrosifs. Tous les matériaux qui la composent, c’est-à-dire l’eau salée, le carbone, le manganèse, le coton, l’acier, l’aluminium et le plastique, sont inoffensifs, recyclables et leur élimination n’est pas nuisible. Sa composition chimique à base d’électrolyte aqueux empêche toute explosion ou combustion, un problème auquel peuvent être confrontées les batteries au plomb et au lithium-ion avec le temps.

Parallèlement, la batterie AHI satisfait aux normes strictes de qualité pour les applications en réseau et hors réseau. À la différence de ses cousines au plomb et au lithium-ion, elle peut se décharger complètement sans être endommagée. De plus, elle tolère les écarts de température importants.

Au printemps dernier, la batterie AHI a été la première batterie de stockage à obtenir le statut de bronze décerné par le prestigieux Cradle to Cradle Products Innovation Institute. Le groupe encourage concepteurs et fabricants à créer leurs produits selon de meilleures pratiques.

Jusqu’à huit ans de vie utile

La plus petite unité commercialisée par Aquion est un module « S-Line », composé de huit batteries AHI placées les unes sur les autres comme des briques de Lego. Un module est fixe, mesure près d’un mètre de haut et pèse environ 115 kilos. Comme il peut être entièrement déchargé et rechargé 3 000 fois sans que sa qualité soit compromise, il peut être utilisé quotidiennement pendant plus de huit ans.

Un seul module S-Line contient près de 2,5 kWh d’énergie, ce qui est peu si l’on considère qu’un foyer américain moyen consomme environ 30 kWh par jour. Cependant, les modules sont conçus pour être reliés en parallèle et une série de modules associée à des panneaux solaires suffit pour alimenter une maison.

Le nombre de modules dépend de la taille de la maison. De riches Américains ont installé jusqu’à 500 modules sur leurs propriétés. Cependant, Matt Maroon, le vice-président d’Aquion chargé de la gestion de produit, affirme que les clients types sont des propriétaires et des petites entreprises qui se trouvent hors réseau, dont la connexion au réseau n’est pas fiable ou qui ont investi dans l’énergie solaire et souhaitent adopter une approche entièrement écologique en remplaçant leurs génératrices diesel par des batteries de stockage. Ils utilisent généralement entre six et 20 modules, affirme-t-il.

Des prix à la baisse?

En ce qui concerne le prix, qui varie selon les distributeurs, un revendeur commercialisait récemment en ligne un module de batterie S20P d’Aquion pour environ 1 100 $ US. Selon Matt Maroon, le coût actuel du produit, qui s’élève à moins de 500 $ US par kilowatt-heure, est déjà concurrentiel par rapport à d’autres technologies de batterie. Il prévoit des améliorations en matière de conception de la batterie, d’efficacité de la production et d’augmentation des volumes de vente afin de pouvoir diviser le prix par deux d’ici cinq ans. Il affirme que la philosophie de la société est « de maintenir un coût bas afin que notre batterie ne soit pas seulement destinée aux riches particuliers d’Hawaii ou de la Californie. Notre batterie va réellement permettre de résoudre des problèmes auxquels sont confrontés des foyers du monde entier, en particulier dans les pays en développement ».

Pour lutter contre la concurrence de la technologie au lithium-ion sur le marché, Aquion sera obligé de réduire ses coûts. « Le stockage de l’énergie est vraiment une question d’argent, affirme Jay Whitacre. S’il est trop cher, les gens ne l’achèteront pas. »

Les bureaux de l’entreprise se trouvent dans une petite maison en brique d’une rue d’un quartier ouvrier de Pittsburgh. La société loue également des espaces de production dans une ancienne usine de montage Volkswagen à 50 kilomètres.

En outre, elle aurait reçu plus de 100 M$ US de financement de la part d’investisseurs privés, notamment de Bill Gates, et s’est développée au point de compter environ 100 employés, répartis de manière égale entre ses bureaux et son usine de fabrication. Bien qu’Aquion préfère ne pas donner de détails sur ses ventes, l’entreprise a installé plus de 10 MWh de batteries sur six continents et l’usine ne cesse d’augmenter sa production.

Aujourd’hui, ce qui rend la batterie AHI unique est le fait qu’elle soit fabriquée en série, déclare Jay Whitacre. « La grande différence réside dans le fait que nous sommes les seuls à utiliser la composition chimique sodium-ion à la fois pour la production et pour la vente. Il s’agit vraiment d’un produit manufacturé. Aucune autre entreprise ne peut en dire autant. » Il ajoute que le défi le plus important à relever est de se « développer intelligemment », en déterminant les marchés sur lesquels pénétrer, ainsi que le moment et la façon d’y pénétrer.

Selon lui, Aquion va se développer et prospérer en harmonie avec le secteur du stockage de l’énergie, qui, selon certains spécialistes, devrait rapporter plus de 20 milliards de dollars américains de revenus dans le monde d’ici 2025. La société prévoit réaliser des bénéfices tout en restant fidèle à sa philosophie fondatrice : rendre la planète plus propre et changer la façon dont le monde utilise l’énergie.

À voir sur le Web:
www.sparknews.com/es/video/aquion-energy-company-manufactures-sustainable-saltwater-batteries

SOMMAIRE DU DOSSIER

Aquion Energy fabrique des batteries ion-sodium et des systèmes de stockage d’énergie. L’entreprise de Pittsburgh prétend que ses batteries sont performantes, économiques, sécuritaires, durables et qu’elles sont conçues à partir de produits non-toxiques e


À suivre dans cette section


image

Marketing personnalisé

Mercredi 05 février


image

Forum Contrats publics

Mardi 11 février


image

Expérience

Jeudi 20 février


image

DevOps - Québec

Mercredi 26 février


image

Usine 4.0 – Québec

Mercredi 18 mars


image

Expérience citoyen

Mercredi 01 avril


image

Objectif Nord

Mardi 07 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 22 avril


image

CONNEXION

Jeudi 07 mai


image

Gestion agile

Mercredi 27 mai

DANS LE MÊME DOSSIER

À la une

Découvrez la nouvelle formule de Les Affaires!

21/01/2020 | Les Affaires

Consultez le fruit de nos réflexions sur qui nous sommes et ce que nous voulons offrir à nos chers lecteurs.

Nouvelle année, nouvelle formule

Édition du 22 Janvier 2020 | Marine Thomas

BILLET. Nous commençons 2020 sous le signe de la nouveauté, puisque le journal sort désormais 14 fois par année.

Investir en 2020

Édition du 22 Janvier 2020 | Stéphane Rolland

OÙ INVESTIR EN 2020. Que nous réserve la Bourse en 2020? Le marché haussier peut encore s'étirer, selon nos experts.