Des ingénieurs engagés

Publié le 08/10/2011 à 00:00, mis à jour le 06/10/2011 à 15:52

Des ingénieurs engagés

Publié le 08/10/2011 à 00:00, mis à jour le 06/10/2011 à 15:52

Apporter l'électricité en Afrique

Claude Beaudoin, 58 ans, revient du Rwanda. Il travaille sur un projet au Maroc en attendant de partir au Togo ou au Bénin. Ingénieur en électricité, il s'est reconverti dans l'énergie solaire pour Ingénieurs sans frontières et met bénévolement ses compétences au service des populations des pays en voie de développement depuis près de quatre ans.

Ce retraité d'Hydro-Québec a dormi durant six semaines dans une hutte en paille sur le sable au Sahel et il a "adoré ça". Alors que les jeunes qui l'accompagnaient en Afrique se plaignaient du froid et dormaient mal à cause des bêtes qui rentraient dans la case la nuit, il était, lui, très à l'aise dans ces conditions.

Avec son équipe, il devait installer des systèmes solaires pour fournir de l'électricité à trois écoles, une maternité, un dispensaire, une pharmacie, un centre communautaire, un magasin, un entrepôt et un moulin à grains. En plein désert. "J'en ai fait des voyages. Mais là, c'est différent. Je rencontre les gens, je donne un peu de mon temps, et ça aide les habitants." Il est même allé jusqu'à se spécialiser dans l'énergie solaire, un domaine qu'il ne connaissait pas.

Même si l'aide humanitaire lui trottait dans la tête depuis longtemps, ce n'est qu'un an avant de prendre sa retraite que cet ancien cadre a mis gratuitement ses compétences en ingénierie au service de certaines communautés.

Un de ses voisins de bureau avait besoin d'une personne ayant ses compétences pour partir en Haïti en 2008 afin d'installer des panneaux solaires pour un OSBL. L'ingénieur n'a pas hésité. Il n'a pas regretté sa décision. "À Hydro-Québec, ça prenait environ sept ans pour construire une centrale. Là, quand j'installe un système solaire, je vois le résultat en quelques semaines." Et la joie des communautés dont les conditions de vie sont ainsi grandement améliorées est immédiate.

À la une

Syndicat à l’entrepôt de Laval: Amazon, CSN et Procureur général devant le tribunal

Il y a 11 minutes | La Presse Canadienne

Amazon a déposé une requête en révocation de l’accréditation syndicale.

Saputo: rien n'est encore gagné

11:22 | Jean Gagnon

BOUSSOLE BOURSIÈRE. Le titre de Saputo a bondi au-dessus de 30$ pour la 1re fois depuis d’un an.

Le gouvernement Legault limite la hausse de la taxe scolaire à 3%

Le gouvernement Legault avait aussi agi pour limiter la taxe scolaire en 2022 et 2023.