Tesla: la demande pour le titre s'emballe

Publié le 05/11/2021 à 11:52

Tesla: la demande pour le titre s'emballe

Publié le 05/11/2021 à 11:52

Par Jean Gagnon
Le logo de Tesla

Pour les analystes techniques, une poussée comme celle que connait le titre depuis 2 semaines le place dans une situation de «sur-achat». (Photo: Getty images)

La BOUSSOLE BOURSIÈRE est une rubrique qui traite d'un événement récent ou prochain qui a marqué ou marquera l’évolution des marchés boursiers. Le texte expliquera l’événement et relatera son impact sur le marché boursier en s’appuyant sur l’analyse d’experts. Cette analyse pourra être autant fondamentale que technique.


(Illustration: Camille Charbonneau)

 

Il y a moins de 2 semaines l’action du fabricant de voitures électriques Tesla (TSLA, 1 225,49$US) se négociait à 900$US. Mais depuis, il a bondi de plus de 30%. Une explosion à la hausse plutôt étonnante, diront certains, compte tenu que plusieurs considéraient déjà l’évaluation du titre comme étant très élevée.

Un regard sur le graphique de Tesla apporte par ailleurs un éclairage intéressant. À 900 $US il y a 2 semaines, le titre se négociait en fait au même niveau qu’en début d’année, 10 mois plus tôt. Même que le cours de l’action a passé toute l’année à naviguer sous cette barre des 900$US.

En langage d’analyse technique, le titre de Tesla a donc passé toute l’année, jusqu’à il y a 2 semaines, dans une phase de correction/consolidation.

 

Phénomène naturel

La correction boursière est un phénomène plutôt naturel, explique Monica Rizk, analyste senior chez Phases & Cycles. Elle est déclenchée par ce que l’on appelle une prise de profits. «Le cours de l’action ayant beaucoup monté, il ne faut pas se surprendre que des détenteurs du titre décident d’encaisser leurs profits», dit-elle.

Ensuite, le titre peut passer une certaine période de temps en bas du sommet qu’il avait atteint. Le temps qu’il faut en fait pour que tous les vendeurs liquident leurs positions et que de nouveaux acheteurs se présentent en nombre suffisant pour relancer le titre.

C’est ce que l’examen du graphique de Tesla nous indique pour la dernière année, jusqu’à il y a 2 semaines, bien sûr, alors qu’un grand nombre d’acheteurs se sont présentés en même temps et que les vendeurs avaient terminé de liquider leurs positions.

 

Secteur en forte demande

Il n’est pas anormal qu’un titre comme Tesla puisse connaitre une hausse aussi rapide. «L’électrification des transports est un phénomène qui est là pour rester, et Tesla est sans contredit le leader du secteur, la référence», rappelle Guy Côté, vice-président senior, Financière Banque Nationale.

Par ailleurs, pour les analystes techniques, une poussée comme celle que connait le titre depuis 2 semaines le place dans une situation de «sur-achat». Généralement, une situation comme celle-ci est suivie par une correction, car encore là, plusieurs détenteurs d'actions pourraient se réjouir de se retrouver devant un tel gain réalisé aussi rapidement et voudront l’encaisser.

 

Des repères pour la prochaine correction

Quand et comment se déroulera cette prochaine correction? Difficile à dire. Une situation de sur-achat peut durer un certain temps, et il est difficile de déterminer quand le titre aura suffisamment monté, surtout quand il s’agit d’un titre comme Tesla qui possède un aussi fort momentum.

Tant que le titre se maintiendra au-dessus de la zone 1050-1100$US, on ne pourra pas encore parler de correction, selon Monica Rizk. Il s’agira simplement de fluctuations normales dans le cours des négociations.

Mais si le titre devait pénétrer cette zone, là on parlerait de correction. Des niveaux de support importants se situent d’abord à 950$US et ensuite à 825$US. Ce sont ces niveaux que les analystes estiment comment étant éventuellement des points d’entrée intéressants. Toutefois, si ces niveaux de support devaient céder à leur tour, cela indiquerait que la situation de Tesla serait devenue troublante.

Mais si le passé est garant du futur, toute correction du cours de l’action de Tesla devrait procurer aux investisseurs une bonne occasion d’achat. Jusqu’à preuve du contraire... bien sûr.

 

À la une

Bourse: Wall Street termine en baisse, manque encore le rebond

Mis à jour à 17:07 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto termine dans le rouge.

À surveiller: Microsoft, Rogers et ExxonMobil

Que faire avec les titres de Microsoft, Rogers Communications et ExxonMobil? Voici quelques recommandations d’analystes.

Guru sacrifie la rentabilité à court terme pour mousser sa marque

L’entreprise montréalaise a l’intention de continuer à «investir dans la marque», a expliqué le PDG Carl Goyette.