Suncor et le prix du pétrole, jusqu'où peut-on se rendre?

Publié le 22/10/2021 à 08:00

Suncor et le prix du pétrole, jusqu'où peut-on se rendre?

Publié le 22/10/2021 à 08:00

Par Jean Gagnon

(Photo: 123RF)

La BOUSSOLE BOURSIÈRE est une rubrique qui traite d'un événement récent ou prochain qui a marqué ou marquera l’évolution des marchés boursiers. Le texte expliquera l’événement et relatera son impact sur le marché boursier en s’appuyant sur l’analyse d’experts. Cette analyse pourra être autant fondamentale que technique.


(Illustration: Camille Charbonneau)

 

BOUSSOLE BOURSIÈRE. Qui pouvait croire il y a un an et demi que le prix des contrats à terme du pétrole léger américain, le West Texas Intermediate (WTI) se négocierait aujourd’hui autour de 82 $US. En avril 2020, ces mêmes contrats ne valaient plus rien.

En fait, on était prêt à vous payer pour vous refiler ces contrats. La demande était tombée si basse, qu’il n’y avait plus de place pour stocker la nouvelle production. Les titres des producteurs de pétrole, dont la canadienne Suncor, se sont alors littéralement écroulés.

Mais aujourd’hui, cela est de l’histoire ancienne. Après cet épisode douloureux, le marché du pétrole brut s’est remis sur pied et le prix du WTI est passé de 20 $US qu’il était au printemps 2020, alors que la pandémie menaçait l’économie mondiale, à 82 $US aujourd’hui alors que la relance économique semble bien enclenchée.

Le cours de l’action de Suncor a repris du tonus lui aussi, mais à 28,50 $ il demeure bien en deçà du niveau de 42 $ auquel il se négociait au moment où la pandémie de COVID-19 est venue changer la donne complètement.

 

Les analystes sont optimistes

À la suite de la hausse du prix du pétrole, les analystes prévoient que les sociétés pétrolières canadiennes présenteront de bons résultats pour le 3e trimestre qui seront divulgués au cours des prochaines semaines. Ceux de Suncor seront annoncés mardi prochain le 27 octobre.

L’équipe de recherche de BMO Marchés des capitaux constate que la demande de pétrole s’est accentuée alors que l’offre diminuait au cours du dernier trimestre en partie à cause de deux ouragans sur les cotes du Golf du Mexique qui ont ralenti la production. De plus, si la température froide arrive tôt cette année, les experts de la BMO croient que le prix du pétrole ira encore plus haut.

Ces experts prévoient que les flux de trésorerie libres seront impressionnants au 3e trimestre et qu’ils continueront de croître au 4e trimestre ainsi qu’en 2022. Le rendement des flux de trésorerie libre au 3e trimestre sera de 15,5%, selon eux. Ainsi, le bilan financier des pétrolières s’améliorera rapidement, ce qui se traduira probablement par un retour de capitaux vers les actionnaires au cours des trimestres à venir.

 

Analyse technique

Le cours de l’action de Suncor avait touché 14 $ lors de la dégringolade du prix du pétrole en mars 2020. Après un rebond intéressant jusqu’à 28 $ en juin de la même année, il retomba à son creux précédent de 14 $ en novembre.

(Source: Phases & Cycles)

Depuis ce moment, la reprise est intéressante. Le titre a touché 31 $ en juin dernier et après une correction jusqu’à 22 $, le revoici à 28,50 $ s’approchant de son haut de juin. Il est fort probable que la résistance sera forte à ce niveau, car les investisseurs qui avaient raté l’occasion de vendre à 31 $ seront maintenant tentés de le faire, explique Ron Meisels, président de Phases & Cycles, et spécialiste de l’analyse technique. Mais s’il réussissait à franchir 31 $ à la suite de bons résultats, l’engouement pour le titre pourrait alors reprendre et le pousser à des niveaux encore plus hauts, selon lui.

Sur le même sujet

Les pétrolières hésitent à dépenser malgré leur production automnale record

La production de pétrole en Alberta en octobre s’élevait à 119 millions de barils, un record mensuel sans précédent.

Pétrole: l'OPEP+ continue d'ouvrir les vannes malgré la menace Omicron

Mis à jour le 02/12/2021 | AFP

Cette décision des membres de l'OPEP+ concernant une poursuite de leur politique a déclenché une chute des cours.

À la une

5. Calendrier de l'avent des affaires: le métavers

CALENDRIER DE L'AVENT DES AFFAIRES. Univers parallèle dans lequel rêvent de se réfugier les habitants des pays riches...

4. Calendrier de l'avent des affaires: la COP26

04/12/2021 | Olivier Schmouker

Concours international du jeu appelé «la politique de l’autruche»...

Nationaliser l’hydrogène vert serait une mauvaise idée

04/12/2021 | François Normand

ANALYSE. L'industrie n'a pas de problème, et on se priverait de capitaux privés, en plus d'assumer tous les risques.