Le recul du prix du pétrole menace le titre de Precision Drilling

Publié le 12/08/2022 à 12:20

Le recul du prix du pétrole menace le titre de Precision Drilling

Publié le 12/08/2022 à 12:20

Par Jean Gagnon
Un forage pétrolier

Le secteur des services de l’industrie pétrolière, dont Précision Drilling fait partie, n’est pas à l’abri lui non plus des fluctuations du prix du pétrole. (Photo: 123RF)

La BOUSSOLE BOURSIÈRE est une rubrique qui traite d’un événement marquant et de son effet sur le marché boursier en s’appuyant sur l’analyse d’experts. Cette analyse pourra être autant fondamentale que technique.


(Illustration: Camille Charbonneau)

 

Il y a à peine deux semaines, le plus grand entrepreneur en forage au Canada divulguait les résultats de son 2e trimestre, et ceux-ci ont certainement plu aux analystes et aux gestionnaires.

Toutefois, le secteur des services de l’industrie pétrolière, dont Précision Drilling fait partie, n’est pas à l’abri lui non plus des fluctuations du prix du pétrole.

Le 27 juillet, le foreur de Calgary annonçait une perte nette de 25 millions $, ou 1,81$ par action, à son 2e trimestre. C’était beaucoup moins qu’au même trimestre de l’année précédente alors que la firme perdait 76 millions $, ou 5,71$ par action. Les analystes sondés par la firme Capital IQ avaient prévu une perte de 2,31$ par action.

Mais les observateurs notaient surtout que les revenus de ce 2e trimestre 2022 terminé le 30 juin avaient augmenté de 62% pour atteindre 326 millions $. Les analystes avaient prévu 299 million$.

Avec la hausse du prix du pétrole solidement en place depuis février et qui a persisté jusqu’en juin, les activités de forage ont augmenté de 38% en Amérique du Nord, et les revenus de Precision Drilling au 2e trimestre le reflète bien.

 

Les analystes semblent confiants

Les analystes des principales firmes de courtage canadiennes détenues par des banques, demeurent positifs quant aux perspectives de la firme. Celui de la RBC fixe même un cours cible de 156 $, soit près du double du cours actuel pour accompagner sa recommandation de Sur-performance.

À la Banque Nationale, on note que Précision Trilling a réalisé durant le trimestre des bénéfices avant intérêts, impôts et amortissement (BAIIA) ajustés de 66,5 millions $ alors que la prévision du consensus des analystes se situait à 61 millions $. Là aussi la recommandation de l’analyste est de Sur-performance, mais il limite son cours cible à 120 $.

Lors de la présentation des résultats, Kevin Neveu, président de Precision Drilling, se disait confiant que le rythme des contrats de forage et une expansion des marges amélioraient les perspectives quant aux flux de trésorerie que la firme pourra générer durant la 2e moitié de l’année, ainsi qu’en 2023. Et la firme est prête à augmenter ses dépenses en capital, ajoutait-t-il

 

Gare à la perte de momentum

Mais il faudra que le prix du pétrole coopère, et à cet égard, l’analyse technique offre une image un peu plus incertaine, indique Dennis Mark, analyste technique à la Financière Banque Nationale.

Le graphique des fluctuations quotidiennes du prix de l’action de la firme de forage ressemble à s’y méprendre à celui du cours du West Texas Intermediate (WTI), le pétrole léger américain.

Tout comme le prix du pétrole, le fort mouvement haussier de la dernière année du titre de Precision Drilling perd maintenant de son rythme, note l’analyste. Le cours de l’action a enfoncé sa moyenne mobile de 50 jours, et menace celle de 200 jours.

Dans ce contexte, Il est à craindre que le titre teste dans un premier temps le niveau de 65 $, et ensuite possiblement de 55 $, craint l’analyste.

Pour éviter un tel recul, une reprise de la tendance à la hausse du WTI pourrait s’avérer nécessaire.

 

Sur le même sujet

Precision Drilling réalise une perte de 25M$

Les revenus se sont chiffrés à 326M$, en hausse de 62% par rapport à ceux de 201M$ de l’an dernier.

À surveiller: Aritzia, Lightspeed et Precision Drilling

10/01/2022 | Jean Gagnon

Que faire avec les titres de Aritzia, Lightspeed et Precision Drilling? Voici quelques recommandations d'analystes.

À la une

Les surenchères dégringolent!

BLOGUE INVITÉ. Le ratio de surenchère a chuté à 31% en septembre 2022, et ce ratio devrait continuer à diminuer.

L'abordabilité du logement devrait s'améliorer en 2023, selon Desjardins

Il y a 39 minutes | La Presse Canadienne

Desjardins a noté que le marché de la revente continuait de se refroidir au Québec.

Google affiche son ambition avec le Pixel 7

Il y a 28 minutes | AFP

Google a positionné son nouveau modèle à un prix très compétitif, soit 599 $US aux États-Unis.