Range Rover Evoque décapotable 2016 : pour les sentiers ensoleillés

Publié le 09/12/2015 à 12:20

Range Rover Evoque décapotable 2016 : pour les sentiers ensoleillés

Publié le 09/12/2015 à 12:20

Land Rover tente sa chance avec le nouveau Range Rover Evoque décapotable 2016. Basée sur l’Evoque à trois portes, la version décapotable conserve son aménagement à quatre passagers tout en étant dotée d’un toit en tissu à commande électrique, qui peut être abaissé en 18 secondes et remonté en 21 secondes.

 

  • Printemps 2016
  • 55 000$ (estimation)

 

On peut également actionner le toit en roulant jusqu’à une vitesse de 50 km/h. L’arrière du véhicule intègre un système de protection en cas de capotage, consistant en deux barres en aluminium qui se déploient en 90 millisecondes. La marque anglaise assure que cette nouvelle version de l’Evoque respecte ses normes en matière de rigidité structurelle, de raffinement et d’habileté hors route.

Ce modèle sera aussi à l’aise dans les sentiers que les modèles apparentés à toit rigide, grâce à son rouage à quatre roues motrices et à son système Terrain Response. Et, à l’instar des autres versions de l’Evoque, le modèle décapotable sera équipé d’un quatre-cylindres turbocompressé de 2,0 litres (L) qui produit 240 chevaux (ch) et un couple de 250 livres-pied (lb-pi), assorti d’une boîte automatique à neuf rapports.

L’Evoque décapotable sera le premier modèle Land Rover à disposer du nouveau système infodivertissement Jaguar Land Rover InControl Touch Pro, qui comprend un écran tactile de 10,2 pouces. En revanche, afin de laisser la place au toit replié, l’aire de chargement du véhicule a été réduite à un volume de 251 L.

À suivre dans cette section


image

Expérience citoyen

Mercredi 26 août


image

Gestion de l'innovation 2020

Mercredi 09 septembre


image

Expérience client

Mercredi 16 septembre


image

Gestion agile

Mercredi 07 octobre

DANS LE MÊME DOSSIER

À la une

Une initiative pour contrer le racisme systémique à Bay Street

Il y a 14 minutes | La Presse Canadienne

Ce projet vise notamment à ce que les entreprises collaborent afin d’embaucher plus d’étudiants noirs pour des stages.

Ubisoft nomme un nouveau directeur de son studio montréalais

Christophe Derennes, un cadre qui était déjà en poste, remplacera Yannis Mallat.

Le titre d'Ubisoft dévisse sur fond de scandale

Mis à jour il y a 31 minutes | AFP

Selon les analystes, ce scandale n’est pas seul en cause dans la déconfiture boursière.