Conjuguer l'agrotourisme et rendez-vous épicuriens


Édition du 06 Octobre 2018

Conjuguer l'agrotourisme et rendez-vous épicuriens


Édition du 06 Octobre 2018

Par Claudine Hébert

[Photo: 123RF]

Depuis que le fondateur des guides Zagat a créé le concept « Restaurant Week » à New York en 1992, les restaurateurs de plus de 80 destinations nord-américaines ont, au fil des ans, adopté, cette formule de menus à prix fixe offerte au moins une fois par année. Une occasion qui permet aux consommateurs, l’instant d’une semaine ou deux, de profiter des meilleures tables en ville sans y laisser leur chemise. Et certaines destinations comme Québec font de cette activité un réel hommage aux producteurs agricoles.

Québec Exquis est devenue l’activité gastronome que l’on ne veut pas rater dans la Vieille Capitale depuis 2011. Pendant près de deux semaines en avril, 25 restaurateurs s’associent avec un producteur agricole de la région pour développer un menu à prix d’ami inspiré de ses produits. « L’idée de créer cet événement agroéconomique m’est venue du livre de recettes qu’a publié Anne-Louise Desjardins lors du 400e anniversaire de Québec. Un livre dont chaque recette mettait en vedette un producteur de la région », explique Vincent Lafortune, le promoteur de Québec Exquis. 

Lors de la première édition, ce sommelier de formation avait moins de 50 000$ en poche pour organiser ce rendez-vous. Aujourd’hui, cette fête gastronomique bénéficie d’un budget de plus de 750 000 $ provenant de divers partenaires. En avril dernier, l’événement a attiré plus de 25 000 personnes, dont plus du quart (27%) provenait de l’extérieur de la région de Québec.

Et ce rendez-vous gourmand ne se limite plus qu’en salle à manger. Plus d’une quinzaine d’activités font désormais partie de la programmation, notamment un marché éphémère qui réunit l’instant d’une journée tous les producteurs de l’événement au Marché du Vieux-Port. En avril dernier, le Centre de congrès de Québec a organisé « Cuisinez au suivant », soit un méga festin préparé par des entreprises qui commanditent l’activité et dont les repas sont offerts gratuitement à plus de 500 bénéficiaires d’organismes à but non lucratif. Le groupe CELEB figure aussi parmi les partenaires. Cette entreprise qui organise des parcours épicuriens dans tous les quartiers de Québec, propose 11 circuits pendant l’événement.  

Des retombées positives

Certains restos qui peinent à avoir une dizaine de clients à l’heure du lunch au printemps vont présenter deux services pour le dîner tellement la demande est forte pendant l’événement, observe M. Lafortune. 

Et mieux s’y prendre rapidement si on veut vivre l’expérience du restaurant l’Initiale, une des meilleures tables de Québec. Pour l’anecdote, le promoteur n’avait pas osé contacter ce restaurant 5 diamants pour la première édition. C’est Rolande Leclerc, la copropriétaire des lieux, qui a demandé de faire partie des adresses participantes lors du 2e rendez-vous. « Cet événement constitue une très belle occasion de faire découvrir ou redécouvrir notre restaurant à la population locale », souligne Mme Leclerc. Pour preuve, le restaurant, qui est fermé à l’heure du lunch, sauf pour réservation de groupe, affiche complet pendant toute la durée de l’événement midi et soir. Et toutes ces places, précise-t-elle, partent en moins de 48 heures dès que le calendrier est accessible sur le web.

Notez qu’au terme de chaque édition de Québec Exquis, plus de 50% des duos producteur-restaurateur perdurent après l’événement, constate Vincent Lafortune.

Du côté de Montréal

Depuis 2015, MTLàTABLE, événement développé et organisé par Tourisme Montréal, exige que tous les restaurateurs participants proposent trois tables d’hôte dont les ingrédients proviennent à 100% de producteurs du Québec. Les noms et régions doivent être indiqués sur le menu. 

Ce sont 150 restaurants qui peuvent participer à l’événement présenté chaque année en novembre. En 2017, pour le 375e anniversaire, Tourisme Montréal avait fait une exception avec 175 établissements. Ces restaurants, qui représentaient 12 arrondissements, ont attiré plus de 130 000 consommateurs. « Ces épicuriens ont visité au moins un restaurant dans 37% des cas. Un sur dix en a même fréquenté plus de 4 », signale Andrée-Anne Pelletier, gestionnaire des relations publiques à Tourisme Montréal. L’an dernier, dit-elle, l’activité a généré plus de 9M$ de revenus, soit 55% de plus qu’en 2016. 

Ce rendez-vous gourmand demeure une fête à caractère très local, soutient Mme Pelletier. À peine un client sur 20 provient de l’extérieur de la grande région de Montréal. Et près de 7 clients sur dix habitent l’île, précise-t-elle. 

Selon un sondage mené auprès des nouveaux restaurateurs qui se joignent à l’activité pour une première fois, ces derniers constatent une augmentation de plus 55% de leur clientèle pour cette période de l’année.  Plus de 8 restaurateurs sur 10 estiment recevoir des nouveaux clients pendant MTLàTABLE

Des dates et prix à retenir:

MTL à Table : 1er au 11 novembre 2018

Combien : 23$, 33$ et 43$ pour le menu du soir. Toqué! et Europea offrent leur menu à 75$. Les brunchs sont fixés à 17$

Québec Exquis : 9 au 20 avril 2019

Combien : 20$ le midi et 40 $, 50 $ ou 60 $ le soir.

Dine Out Vancouver : 18 janvier au 3 février 2019

Combien : 20$, 30$ et 40$ le soir

New York : fin janvier à début février 2019

Combien : entre 30$ (midi) et 45$ (soir) du lundi au vendredi.

 

CLIQUEZ ICI POUR CONSULTER LE DOSSIER «AGRICULTURE ET AGROALIMENTAIRE»

À la une

À surveiller: Apple, McDonald's et WSP

Il y a 40 minutes | Denis Lalonde

Que faire avec les titres d’Apple, McDonald’s et WSP? Voici quelques recommandations d’analystes.

Les nouvelles du marché

Mis à jour il y a 36 minutes | Refinitiv

Le bénéfice de Target dégringole, Musk blague sur le rachat de Manchester United et Endo fait faillite.

Un retour pour la marque Zellers dès l'an prochain

Il y a 50 minutes | La Presse Canadienne

Zellers lancera un nouveau site Web de commerce électronique et étendra sa présence physique chez La Baie.