Des tomates au cannabis: feu (complètement) vert à Mirabel!

Offert par Les Affaires


Édition du 06 Avril 2019

Des tomates au cannabis: feu (complètement) vert à Mirabel!

Offert par Les Affaires


Édition du 06 Avril 2019

Par Les Affaires

Vue aérienne des serres de Mirabel (Photo: Canopy Growth Corporation)

AGRI-AGRO. L’ensemble de l’exploitation de Vert Mirabel vient d’obtenir sa licence complète de Santé Canada pour la production de cannabis. 

Il ne manquait que la dernière serre de 190 000 pi2. L’ensemble de l’infrastructure de production et de traitement de 700 000 pi2 possède donc dorénavant cette licence tant attendue. 

Vert Mirabel a été fondée en décembre 2017 par Canopy Growth, Canopy Rivers et Les Serres Stéphane Bertrand.

Rappelons qu’avant de se convertir au cannabis, Les Serres Stéphane Bertrand étaient parmi les producteurs de tomates roses les plus importants au Canada. 

Après 28 ans d’activité, l’entreprise a délaissé la culture des tomates pour se lancer dans la production de cannabis. La famille Bertrand a même fait l’objet d’une série documentaire afin de suivre cette transformation hors norme. 

« L’obtention de cette licence nous permettra de garder le cap sur nos objectifs de production en vue d’accroître notre présence pour répondre aux besoins du marché québécois », a indiqué Stéphane Bertrand, par voie de communiqué.

« Nous félicitons la famille Bertrand et son équipe d’avoir établi une entreprise de production de cannabis à grande échelle autorisée en moins de 18 mois », a souligné pour sa part Mark Zekulin, président et co-chef de la direction de Canopy Growth.

La famille de Stéphane Bertrand (Photo: Canopy Growth Corporation)

À la une

Budget fédéral 2024: l'art de se tirer dans le pied

EXPERT INVITÉ. Le gouvernement de Justin Trudeau «s’autopeluredebananise» avec son «budget mémorable».

Gain en capital: pas une surprise

EXPERT INVITÉ. «Combien d’impôt ça va vous coûter de plus?»

L'industrie technologique mécontente des mesures sur les gains en capital

Mis à jour à 17:22 | La Presse Canadienne

L'industrie technologique est mécontente des mesures sur les gains en capital.