Titres à surveiller : Mines Richmont, Maple Leaf et Home Depot

Publié le 27/02/2013 à 11:46, mis à jour le 27/02/2013 à 14:23

Titres à surveiller : Mines Richmont, Maple Leaf et Home Depot

Publié le 27/02/2013 à 11:46, mis à jour le 27/02/2013 à 14:23

Par Dominique Beauchamp

Que faire avec les titres de Mines Richmont, Aliments Maple Leaf et Home Depot ? Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement. Note : l’auteur peut avoir une opinion totalement différente de celle exprimée.

Mines Richmont (RIC, 2,80 $) : après Francoeur

Le potentiel de la mine ontarienne Island Gold nourrit l’intérêt d’Adam Melnyk, de Valeurs mobilières Desjardins pour Mines Richmont, malgré ses coûts élevés de production.

La meilleure teneur que prévu dans une nouvelle zone d’Island Gold pourrait prolonger la vie de la mine. « Cette nouvelle zone formera les fondations de la production future de Richmont » , écrit-il.

L’analyste abaisse toutefois son cours-cible de 6,75 $ à 5 $, en fonction de ses nouvelles prévisions de réserves, de production et de coûts.

Sa recommandation d’achat est accolée d’une mise en garde spéculative.

Aliments Maple Leaf (MFI, 13,50 $) : doit hausser ses prix 

À suivre dans cette section


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Gestion de la formation

Mardi 03 décembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Sommet Énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Forum Contrats publics

Mardi 11 février

DANS LE MÊME DOSSIER

À la une

Le journal Les Affaires change de propriétaire

Mis à jour à 13:15 | lesaffaires.com

TC Transcontinental vend la majorité de ses actifs de médias spécialisés et activités événementielles.

L'Auberge qui ne voulait pas fermer l'hiver

Édition du 21 Septembre 2019 | Claudine Hébert

PME DE LA SEMAINE. Julie Ménard a fait le pari que l'auberge pouvait rouler tout au long de l'année. Elle avait raison.