Titres à surveiller : Mines Richmont, Maple Leaf et Home Depot

Publié le 27/02/2013 à 11:46, mis à jour le 27/02/2013 à 14:23

Titres à surveiller : Mines Richmont, Maple Leaf et Home Depot

Publié le 27/02/2013 à 11:46, mis à jour le 27/02/2013 à 14:23

Par Dominique Beauchamp

Que faire avec les titres de Mines Richmont, Aliments Maple Leaf et Home Depot ? Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement. Note : l’auteur peut avoir une opinion totalement différente de celle exprimée.

Mines Richmont (RIC, 2,80 $) : après Francoeur

Le potentiel de la mine ontarienne Island Gold nourrit l’intérêt d’Adam Melnyk, de Valeurs mobilières Desjardins pour Mines Richmont, malgré ses coûts élevés de production.

La meilleure teneur que prévu dans une nouvelle zone d’Island Gold pourrait prolonger la vie de la mine. « Cette nouvelle zone formera les fondations de la production future de Richmont » , écrit-il.

L’analyste abaisse toutefois son cours-cible de 6,75 $ à 5 $, en fonction de ses nouvelles prévisions de réserves, de production et de coûts.

Sa recommandation d’achat est accolée d’une mise en garde spéculative.

Aliments Maple Leaf (MFI, 13,50 $) : doit hausser ses prix 

À suivre dans cette section


image

Usine 4.0 – Québec

Mercredi 18 mars


image

Expérience citoyen

Mercredi 01 avril


image

Objectif Nord

Mardi 07 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 22 avril


image

CONNEXION

Jeudi 07 mai


image

Gestion agile

Mercredi 27 mai

DANS LE MÊME DOSSIER

À la une

Bourse: Wall Street en zone de correction

Mis à jour à 16:53 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de New York a chuté de plus de 10% depuis ses récents sommets historiques.

Titres en action: Banque TD, WSP, Google, AB InBev...

06:53 | AFP et La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

Les marchés se dirigent vers leur pire semaine depuis 2008

14:14 | AFP

Tokyo a donné le la avec une chute de plus de 2 % face aux menaces grandissantes que fait peser la crise sanitaire.