Fintech : la gestion massive des données en finance, un concept tangible ?

Publié le 15/10/2014 à 16:06

Fintech : la gestion massive des données en finance, un concept tangible ?

Publié le 15/10/2014 à 16:06

Par Richard Cloutier

Le « Big Data » ne serait pas qu’un terme à la mode pour les adeptes de nouvelles technologies, selon des intervenants du Forum Fintech Montréal. Les entreprises financières peuvent davantage tirer profit de la masse de données qu’elles possèdent si elles consacrent des ressources à leur structuration.

« Ne pas croire au concept de gestion de donnés de masse et à ses bénéfices c'est l’équivalent de porter des œillères », a souligné Ralph Van Collie, directeur principal solutions, intelligence d’affaires chez Ajusto, Desjardins, mercredi dans une conférence, sous forme de table ronde, intitulée « Au-delà du Buzzword : ce que le Big Data représente pour les services financiers ».

Selon lui, l’innovation technologique n’est pas réservée aux « start-ups » et les entreprises financières peuvent aussi la développer. « La gestion de données est accessible à tout le monde et c’est un moteur de croissance économique. Chez Desjardins comme ailleurs, si tu n’innoves pas, tu meurs », affirme-t-il.

Dans le même ordre idées, Mehdi Merai président de l’entreprise Dataperformers, Services en Business Intelligence Agile, qui offre notamment des services de gestion de données, a précisé que les entreprises qui savent « déceler le potentiel de l’information qu’elle détiennent à l’interne » franchissent le premier pas vers la pleine utilisation du « Big Data ».

 

Analyser et segmenter

D’après Ralph Van Collie, un des obstacles qui empêchent les financiers d’exploiter plus leurs données, a trait aux ressources humaines : « Toutes les données son fondamentalement disponibles, mais il faut avoir la capacité de structurer ces informations pour nous distinguer de la compétition. »

Lors de la conférence, il a notamment vanté l’adoption d’une approche dite « modulaire » par Desjardins, c’est-à-dire, une approche compartimentée ou « moins macro qui permet de répondre à un besoin spécifique et de réduire le risque lié aux investissements nécessaires à l'exploitation de données ».

Le Forum Fin Tech Montréal est organisé cette année autour du thème « L’innovation numérique : un formidable levier pour la Finance! ». Il rassemble plus de 250 personnes de l’industrie des services financiers et des technologies de l’information.

Il s’agit d’un événement annuel organisé par Finance Montréal se déroulant mercredi le 15 octobre au Palais des Congrès.

« L’un des mandats de Finance Montréal est de contribuer à la visibilité des diverses expertises de Montréal en matière financière. Parmi ces expertises qui nous sont propres, nous pensons évidemment aux produits dérivés et à la retraite, mais toute l’expertise en matière de technologies appliquées à la finance constitue également l’un des piliers de la place financière du Québec », témoigne Michel Delisle, directeur de projets pour Finance Montréal. Le Forum FinTech de Montréal a justement pour objectif de positionner Montréal à titre de pôle technologique et financier de calibre mondial. »

Une série d’intervenants, parmi lesquels Claude Brun, de la Banque européenne du Crédit mutuel, John Dukellis, de Papal, et Kristine Stewart de Twitter Canada, étaient invités à prendre la parole au fil des conférences inscrites à l’horaire de la journée.

Louis Vachon, le président et chef de la direction de la Banque Nationale, figurait aussi au nombre des conférenciers. Président d’honneur du Forum FinTech 2014 et pilote du chantier Finance et technologie de Finance Montréal, il a évoqué le potentiel des solutions TI pour les services financiers lors de son allocution.

Parmi les autres sujets abordés, soulignons notamment le capital de risque, les paiements mobiles, les médias sociaux et l’impact des métadonnées sur les services financiers.

Avec Marie-Claude Frenette

À suivre dans cette section


image

Gestion agile

Mercredi 07 octobre


image

Adjointes administratives

Mercredi 14 octobre


image

Femmes Leaders

Mercredi 21 octobre

DANS LE MÊME DOSSIER

À la une

2e vague: le rôle des RH est-il en train de muter?

Il y a 33 minutes | Olivier Schmouker

BLOGUE. 61% des professionnels des RH trouvent leur métier «plus complexe» qu'auparavant, selon une étude.

Comment choisir son repreneur sans «foutre le bordel» dans la famille

Il y a 33 minutes | Sylvie Huard

BLOGUE INVITÉ. Comment choisir le bon repreneur? En apparence, cette question peut sembler assez simple...

Étudiants, voici comment jongler avec ce semestre virtuel

Il y a 33 minutes | Karl Moore

BLOGUE INVITÉ. Avec ces cinq conseils, réduisez l’isolement qui accompagne un semestre universitaire en ligne.