Logo - Les Affaires
Logo - Les Affaires
Contenus partenaires

Enrichir la qualité de vie des travailleurs par l’expérience culturelle du centre-ville

CCMM|Mis à jour le 12 juin 2024

La Place des Arts est l’un des plus grands centres culturels d’Amérique du Nord. Inauguré en 1963, le complexe était destiné à connecter la métropole au circuit de la culture internationale tout en stimulant le développement du pôle est du centre-ville de Montréal.

« Lorsqu’on regarde la Place des Arts à vol d’oiseau, on réalise à quel point elle est au centre d’une sorte de croix, faisant ainsi le pont entre l’est et l’ouest du centre-ville, puis entre le Vieux-Montréal et la montagne. Plus qu’un caprice d’aménagement, il s’agissait en fait de bâtir une institution où se rencontreraient les différentes communautés qui composent la métropole, à commencer par les francophones et les anglophones », explique Marie-Josée Desrochers, présidente-directrice générale de la Place des Arts.

Largement désertée durant la pandémie, la Place des Arts est aujourd’hui en mode relance : « on sent, chez le public, un désir fort de renouer avec l’expérience authentique des arts vivants. Et, en même temps, on doit se battre contre le fait que, pour beaucoup, venir au centre-ville après deux ans à profiter du confort de son chez soi demande un effort important, un peu comme si le muscle de la socialisation, à l’échelle urbaine, s’était atrophié », illustre Marie-Josée Desrochers.

De fait, la question de l’avenir du centre-ville dépasse, de beaucoup, la simple question de l’avenir de l’organisation du travail. C’est tout un écosystème qui s’est bâti dans le tissu du territoire – écosystème qui profitait jusqu’à tout récemment de la fréquentation importante du territoire. On pense d’emblée à la trame commerciale, d’une richesse exceptionnelle lorsqu’on la compare à celle des autres métropoles d’Amérique du Nord, ou à l’offre gastronomique, qui propose certains des meilleurs restaurants du pays.

« Nous avons su bâtir, au fil du temps, des liens importants avec la clientèle locale, qui répond conséquemment présent depuis que nous avons reçu la permission de rouvrir nos portes », explique Normand Laprise, chef copropriétaire du Toqué!, reconnu comme l’une des tables ayant eu la plus grande influence sur l’essor récent de la gastronomie québécoise. « Il n’en demeure pas moins qu’on sent bien que le niveau d’activité, et donc d’énergie, n’est plus le même dans le Quartier international. Un peu comme si l’âme particulière de la métropole, tellement appréciée de notre clientèle internationale qui y reconnaissait le dynamisme des centres urbains européens, était en dormance. »

Ces propos, mi-encourageants, mi-inquiétants, révèlent l’importance de l’avenir du centre-ville sur notre façon de vivre ensemble. « D’un point de vue d’affaires, on observe le retour en force des employés ou partenaires lorsqu’ils sont convoqués à une réunion formelle. Là où on espère voir une embellie, c’est plutôt dans les rencontres non planifiées, fortuites, qui sont souvent des moments de créativité inattendue », explique Michel Leblanc, président et chef de la direction de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain.

Pour vivre cette spontanéité du centre-ville, créer des maillages entre entreprises et encourager le présentiel, la Chambre a lancé Espaces et cie, une plateforme numérique qui permet d’afficher et de trouver des espaces à bureaux au centre-ville, offrant différentes formules de partage d’espaces avec d’autres entreprises, entre autres.

« Nous voulons insuffler de l’agilité à la location et à la sous-location des locaux pour bureaux au centre-ville. Notre plateforme permet de réduire le risque de se retrouver avec des locaux excédentaires en facilitant la recherche et la prise de décision de revenir au centre-ville. Cette vitalité de l’immobilier commercial est une condition centrale pour retrouver le centre-ville vivant que nous connaissions », conclut Michel Leblanc.

 

La Chambre de commerce du Montréal métropolitain agit sur deux fronts : elle porte la voix du milieu des affaires de la métropole et offre des services spécialisés aux entreprises et à leurs employés. Depuis 200 ans, elle intervient dans des dossiers déterminants pour la prospérité des entreprises et de la métropole.