Logo - Les Affaires
Logo - Les Affaires
Contenus partenaires

Le CCSAV : comment recruter et externaliser vos employés en comptabilité et travail de bureau, du Québec à la Tunisie

CCSAV|20 mars 2024

La nouvelle division de Prospecto — une entreprise 100 % canadienne dont le siège social est situé́ à Victoriaville — répond à un besoin criant : déjouer la pénurie de main-d’œuvre qui sévit en comptabilité au Québec. Les entreprises québécoises et les cabinets comptables peuvent désormais compter sur de la main-d’œuvre qualifiée à distance grâce à une filiale basée en Tunisie, le Centre canadien de services d’agents virtuels (CCSAV).

Jean-Pierre Gagnon, président de Prospecto et PDG du CCSAV, constate tout le chemin parcouru depuis que l’idée a germé dans son esprit. « À ce jour, ce sont déjà des dizaines de cabinets comptables et d’entreprises québécoises qui ont pris la décision judicieuse d’externaliser leurs activités de comptabilité dans nos bureaux en Tunisie », dit-il. L’homme a de quoi être fier : l’équipe compte désormais une cinquantaine d’employés. « Un déménagement dans des locaux plus grands risque de s’avérer nécessaire très bientôt », dit-il, en souriant.

Recrutement : vers le meilleur jumelage possible

Un mot revient souvent sur les lèvres de l’entrepreneur : « qualité ». Jean-Pierre Gagnon s’est entouré d’une équipe forte pour assurer le succès de cette plus récente initiative. Et c’est ainsi qu’une employée de longue date, Jihene Hammami, occupe désormais le poste de directrice générale du CCSAV, en Tunisie. Un processus de dotation rigoureux a d’ailleurs été mis en place. « Nous veillons à sélectionner la crème des candidats et à faire le meilleur jumelage possible auprès de nos clients », dit-il. 

Tout a aussi été pensé pour prendre soin des employés, qui travaillent de 14 h à 23 h, à partir de la Tunisie, pour arrimer leurs disponibilités aux besoins des employeurs du Québec, en raison du décalage horaire. « À la fin de chaque quart, l’équipe administrative veille à ce que chaque employé soit reconduit chez lui en taxi », explique Jean-Pierre Gagnon. Il faut dire que chacun d’entre eux a été au préalable soigneusement sélectionné par l’équipe des ressources humaines du CCSAV.

Celle-ci reçoit plusieurs centaines de curriculum vitae par mois. Ghofrane Zallouzi, chargée de recrutement pour l’organisation, s’assure de faire autant d’appels téléphoniques qu’il se doit pour effectuer la meilleure présélection de candidats.

Les personnes sélectionnées passent ensuite à la prochaine étape : une entrevue en visioconférence avec la directrice des ressources humaines, Nadia Wahabi.

Une troisième étape du processus de sélection s’impose ensuite : une entrevue technique avec les formateurs en comptabilité. Une fois les compétences des candidats évaluées, place aux choses sérieuses ! « Le client a ensuite la chance de rencontrer quatre ou cinq candidats et, bien souvent, il choisit d’en embaucher deux ou trois, au lieu d’un seul tel que souhaité initialement », dit-il. À n’en point douter, la demande est forte au Québec pour les travailleurs qui maîtrisent la science des chiffres !

Pour s’assurer de la satisfaction de toutes les parties impliquées, des rencontres ponctuelles sont organisées aux fins de rétroaction. « L’accueil et l’intégration sont des étapes importantes pour optimiser le maillage entre le candidat proposé et les besoins de sa nouvelle organisation. Des évaluations de rendement sont aussi au programme. Rien n’est laissé au hasard », renchérit-il.

Comptabilité adaptée aux particularités canadiennes

On peut dire que le CCSAV se donne les moyens de ses ambitions. Récemment, à l’ambassade du Canada en Tunisie, une convention de coopération a été signée avec cinq établissements universitaires (ESSECT, FSEG Nabeul, IHEC-Carthage, ISCAE Manouba et ISG Tunis) pour développer la culture comptable canadienne en Tunisie.

Pr. Hassen Mzali, Directeur de l’Institut des Hautes Études Commerciales de Carthage – IHEC et Mr Jean-Pierre Gagnon du Centre Canadien se Services d’Agents virtuels – CCSAV en compagnie de Mme l’Ambassadrice du Canada en Tunisie, Laurraine Diguer.

Pr. Hassen Mzali, Directeur de l’Institut des Hautes Études Commerciales de Carthage – IHEC et Mr Jean-Pierre Gagnon du Centre Canadien se Services d’Agents virtuels – CCSAV en compagnie de Mme l’Ambassadrice du Canada en Tunisie, Laurraine Diguer.

« Des journées de la comptabilité́ canadienne seront organisées dans les universités tunisiennes, où des conférenciers et des partenaires québécois seront invités pour partager leur expertise. L’implantation du logiciel comptable Acomba GO, de la firme ACCEO Solutions, au sein de ces institutions, est aussi à l’ordre du jour », précise Jean-Pierre Gagnon.

Une formation de mise à niveau comptable et fiscale en Tunisie est d’ailleurs assurée par le CCSAV pour tous les nouveaux collaborateurs afin de les initier aux particularités canadiennes en matière de comptabilité. « Cette formation est d’une durée de 80 heures et permet à nos employés d’obtenir des certificats d’excellence pour chacun des cinq niveaux complétés. »

La Tunisie, une destination idéale pour recruter

Plusieurs raisons expliquent le choix de la Tunisie comme terre d’accueil pour le CCSAV. « L’éducation supérieure y est grandement valorisée et la main-d’œuvre y est très qualifiée », explique d’emblée l’entrepreneur. Ce pays est d’ailleurs réputé pour être une société accueillante et moderne, dotée d’une infrastructure à la fine pointe de la technologie. Un argument rassurant pour les clients, qui comptent sur les communications outre-mer pour maintenir le contact avec leurs employés en impartition.

« Les Tunisiens sont fiers de collaborer avec les entreprises canadiennes et ils sont séduits par nos valeurs de solidarité et de coopération. L’engagement et le dévouement de l’équipe de formateurs et des employés du CCSAV se reflètent dans la qualité du travail effectué pour nos clients du Québec », constate ainsi Jean-Pierre Gagnon.

Les avantages d’avoir recours à l’externalisation

Votre organisation peut avoir avantage à externaliser certains types d’emplois. « Confier en tout ou en partie la gestion de la fonction comptable à un prestataire de services comptables spécialisé est assurément un gage d’efficacité et de flexibilité, et l’occasion de réaliser des économies », résume-t-il.

Le CCSAV propose d’ailleurs un service clé en main. « Le client ne débourse que pour les heures travaillées par ses collaborateurs. La vigueur du dollar canadien comparativement à la devise tunisienne nous permet de mieux rémunérer nos talents, tout en faisant bénéficier nos clients d’un taux avantageux pour leur main-d’œuvre. » 

Des économies de 30 % et plus peuvent donc être réalisées en choisissant l’impartition sous ce modèle d’affaires, au lieu d’espérer pouvoir embaucher éventuellement une ressource permanente à fort coût au Québec. Et pendant que le CCSAV s’affaire à gérer l’ensemble du processus de recrutement, vous pouvez redoubler d’efforts pour atteindre vos propres objectifs de croissance.

———

Prenez rendez-vous dès maintenant avec Maude Mousseau, Directrice de comptes, pour avoir un aperçu des services et comprendre l’accompagnement proposé par le CCSAV.

Le CCSAV est la solution pour recruter du personnel de bureau francophone rapidement. Spécialisés dans le domaine de la comptabilité, nous offrons un service clé en main pour externaliser vos employés dans nos bureaux en Tunisie en vous connectant avec des agents virtuels qualifiés et formés aux normes canadiennes.