Pour Metro, c'est l’union qui fait la force

Publié le 02/06/2011 à 13:39, mis à jour le 18/10/2011 à 11:15

Pour Metro, c'est l’union qui fait la force

Publié le 02/06/2011 à 13:39, mis à jour le 18/10/2011 à 11:15

« Le marché de l’alimentation est un vrai coupe-gorge, dit Pierre Filiatrault, professeur de marketing à l’École des sciences de la gestion de l’UQÀM. Les marges de profit sont minces, la concurrence est vive. De grands noms ont disparu au fil des ans, mais Metro, elle, tire son épingle du jeu depuis plus de 60 ans. »

L’origine de Metro remonte à 1947, alors qu’une vingtaine d’épiciers indépendants de Montréal se regroupent afin d’augmenter leur pouvoir d’achat. Aujourd’hui, l’entreprise réunit quelque 1 300 marchés d’alimentation et dépanneurs sous différentes enseignes (Metro, Metro Plus, Super C, Richelieu, Food Basics, etc.), et 250 pharmacies réparties sur quatre bannières dont Brunet. Elle emploie 65 000 personnes au Québec et en Ontario.

« Son fameux slogan “Profession : épicier” en est le symbole. Metro a compris que son personnel est une partie intégrante de son offre », dit Pierre Filiatrault. L’avenir sera plein de nouveaux défis, en raison de l’arrivée prochaine de quelques Supercentres de Walmart.

 

Liens vers les autres profils:

Le Mouvement des caisses Desjardins, une véritable société distincte

SNC-Lavallin, une centenaire hyperactive

Rio Tinto Alcan: ses racines sont ici

Cascades: l'exemple à suivre

Transcontinental: un géant discret

Rona: dix ans d'avance sur Wal-Mart

Power Corporation: personnes d'influence

Les souliers d'Aldo ont beaucoup voyagé

Le petit train de Bombardier a traversé la planète

La Banque Nationale maintient un positionnement unique

Le Cirque du Soleil, notre marque mondiale

Le voyage de Transat dure depuis 30 ans

Couche-Tard: une faim insatiable

CGI grandit aux États-Unis

À la une

Une start-up montréalaise s’envole grâce aux Émirats arabes unis

La start-up montréalaise C3RiOS Systems voit le jour grâce aux Émirats arabes unis.

Comment avoir une écoute vraiment attentive?

MAUDITE JOB! «En tant que boss, je devrais être à l'écoute des autres. Mais je n'y arrive vraiment pas...»

Russie: la Banque centrale veut bannir les cryptomonnaies dans le pays

11:38 | AFP

L'institution a publié un rapport jeudi proposant l'interdiction du «minage», concourant à la création des cryptoactifs.