Le moteur d'avenir de Pratt & Whitney

Publié le 02/06/2011 à 17:10, mis à jour le 15/06/2011 à 14:41

Le moteur d'avenir de Pratt & Whitney

Publié le 02/06/2011 à 17:10, mis à jour le 15/06/2011 à 14:41

Voilà une statistique dont Pratt & Whitney Canada peut s’enorgueillir : chaque seconde, un avion équipé d’un de ses moteurs atterrit ou décolle quelque part dans le monde. Il y a cinquante ans, la société lançait son moteur PT6 et s’apprêtait à conquérir l’espace aérien international. Aujourd’hui, le PT6 enregistre plus de 325 millions d’heures de vol et propulse 14 000 avions régionaux. L’entreprise, qui compte 5 000 employés au Québec, est bien partie pour rééditer cet exploit grâce à son nouveau moteur PurePower.

En phase avec les engagements de l’industrie aéronautique pour réduire son empreinte écologique, le PurePower PW1000G est d’abord moins polluant. Il consomme moins de carburant et permet donc aux compagnies aériennes de réaliser des économies d’échelle en plus de réduire les émissions de gaz responsables des changements climatiques. En outre, le PurePower est plus silencieux. Pas étonnant que Bombardier l’ait choisi pour ses avions CSeries, qui devraient sillonner le ciel dès 2013. En début d’année, Lufthansa a d’ailleurs commandé 60 de ces appareils. Certains avions Airbus seront aussi équipés du dernier-né de la famille Pratt & Whitney Canada dès 2016. Bref, avec son PurePower, Pratt & Withney est en train de créer le moteur d’avion dont on risque de parler encore dans cinquante ans...

Liens vers les autres profils:

L'avenir du poisson grâce à Hydronov

Beyond the Rack: entre eBay et Winners

Dollarama, la nouvelle élite du détail

Premier Tech: conjuguer tourbe et technologie vertes

Exfo se trouve derrière la révolution des télécoms

CAE Santé donne vie a des mannequin high-tech

Atrium a de grandes ambitions

Une avenir «florissant» pour Bio K+

Enerkem permet de passer du déchet à la pompe

Sid Lee s'impose comme emblème de la créativité

Stingray digital: en avant la muisque

iWeb: dans les nuages

Les deux de Québec pour Frima

La ruée vers l'or bleu pour GLV

À la une

L'ACÉUM est un moindre mal, dans les circonstances

ANALYSE - Canadiens et Mexicains ont intérêt à mettre derrière eux la réingénierie du libre-échange en Amérique du Nord.

Trois placements Ă  contre-courant pour 2020

BLOGUE. Voici trois secteurs abordables susceptibles de battre le marché en 2020 pour l'investisseur anti-conformiste.

Ă€ surveiller: les titres qui ont retenu votre attention

14/12/2019 | lesaffaires.com

(Re)voici quelques recommandations qui pourraient influencer les cours prochainement.