Le Cirque du Soleil: notre marque mondiale

Publié le 02/06/2011 à 13:54, mis à jour le 18/10/2011 à 11:13

Le Cirque du Soleil: notre marque mondiale

Publié le 02/06/2011 à 13:54, mis à jour le 18/10/2011 à 11:13

Plus de 100 millions de spectateurs ont assisté à l’un ou l’autre des spectacles du Cirque du Soleil présentés dans plus de 250 villes.

Le succès international de l’entreprise de Guy Laliberté se mesure facilement. Il est difficile de chiffrer l’apport (immense, on le devine) de l’entreprise dans le rayonnement de Montréal, consacrée capitale mondiale du cirque. Chose certaine, « Cirque du Soleil » est la marque québécoise la plus connue à l’étranger.  L’entreprise compte maintenant 5 000 employés de 50 nationalités différentes, dont 2 000  à son siège social de Montréal.

L’entreprise, qui depuis 14 ans figure parmi les entreprises les plus admirées du Québec, fait aussi la fierté du Canada. Le gouvernement fédéral a confié au Cirque du Soleil la conception du pavillon du Canada à l’exposition universelle de Shanghaï 2010, en Chine, permettant du coup au Québec de voler la vedette lors de cet événement d’envergure internationale. Son fondateur, Guy Laliberté, s’érige en symbole québécois de l’entrepreneur parti de rien. Le milliardaire  consacre 1 % de ses revenus provenant du Cirque à des projets sociaux. Et pour faire mousser sa fondation One Drop, il n’hésite pas à faire un voyage dans l’espace.

 

Liens vers les autres profils:

Le Mouvement des caisses Desjardins, une véritable société distincte

SNC-Lavallin, une centenaire hyperactive

Rio Tinto Alcan: ses racines sont ici

Cascades: l'exemple à suivre

Transcontinental: un géant discret

Rona: dix ans d'avance sur Wal-Mart

Power Corporation: personnes d'influence

Les souliers d'Aldo ont beaucoup voyagé

Le petit train de Bombardier a traversé la planète

La Banque Nationale maintient un positionnement unique

Le voyage de Transat dure depuis 30 ans

Couche-Tard: une faim insatiable

CGI grandit aux États-Unis

Pour Métro, l'union fait la force

À la une

Une start-up montréalaise s’envole grâce aux Émirats arabes unis

La start-up montréalaise C3RiOS Systems voit le jour grâce aux Émirats arabes unis.

Comment avoir une écoute vraiment attentive?

MAUDITE JOB! «En tant que boss, je devrais être à l'écoute des autres. Mais je n'y arrive vraiment pas...»

Russie: la Banque centrale veut bannir les cryptomonnaies dans le pays

11:38 | AFP

L'institution a publié un rapport jeudi proposant l'interdiction du «minage», concourant à la création des cryptoactifs.