L’avenir des affaires est social

Publié le 15/06/2011 à 11:48, mis à jour le 17/10/2011 à 11:59

L’avenir des affaires est social

Publié le 15/06/2011 à 11:48, mis à jour le 17/10/2011 à 11:59

Par Martine Turenne

Les entreprises se ruent sur les réseaux sociaux. C’est un bon début, mais la prochaine étape sera plus déterminante encore : y être efficace.

Pour transformer en quelques mois un nom qu’on croyait enterré avec les années 1980 en un hit commercial planétaire, il faut des moyens. Et bien connecter avec la clientèle qu’on veut atteindre. C’est ce qu’est parvenu à faire Procter & Gamble avec la marque Old Spice.

L’étonnant revirement a été possible grâce aux médias sociaux et… à Mustafa.

Mustafa est le héros de la campagne interactive de la véné-rable marque, une campagne considérée comme la plus réussie et la plus populaire de la courte histoire du marketing social. Le sculptural personnage a doublé les ventes du déodorant depuis l’automne 2009 !

Les ingrédients de son succès ont depuis été scrutés à la loupe : outre son personnage dont on suivait les péripéties, la campagne avait un épicentre bien défini, YouTube, sur lequel plus de 180 vidéos ont été diffusées ; celles-ci ont été vues 6 millions de fois et ont reçu plus de 23 000 commentaires. Elle a aussi utilisé Facebook comme plateforme d’échanges et de promotions, un blogue et Twitter. Toutes les plateformes étaient liées entre elles.

Mustafa a aussi brillé dans les médias traditionnels en étant présent dans des événements à grand déploiement diffusés à la télévision, comme le Super Bowl.

La réussite de cette campagne n’est pas passée inaperçue. Même si les résultats ne sont pas toujours aussi clairs, elle a contribué à l’actuelle ruée sur les médias sociaux.

Twitter, Facebook, YouTube, LinkedIn, Foursquare… Comme des enfants dans un magasin de bonbons, les entreprises se jettent sans ménagement sur toutes les plateformes disponibles.

« Il y a une fébrilité », observe Stéphanie Kennan, présidente de Bang Marketing. Et une pensée magique. Si la nécessité d’investir les réseaux sociaux ne fait plus de doute, des progrès immenses restent à accomplir pour les maîtriser. C’est que la plupart des entrepreneurs omettent de se demander pourquoi ils veulent y être, si ce n’est pour faire comme tout le monde.

Parce qu’apparemment, tout le monde y est.


image

DevOps

Mercredi 11 septembre


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Gestion de la formation

Jeudi 05 décembre

À la une

Pourquoi le risque d'une guerre avec l'Iran est faible

22/06/2019 | François Normand

ANALYSE - Les tensions sont vives, mais ni Washington ni Téhéran ont intérêt à déclencher une guerre. Voici pourquoi.

Bourse: les années nous enseignent ce que les jours ignorent

21/06/2019 | Philippe Leblanc

BLOGUE INVITÉ. Depuis combien de temps investissez-vous en Bourse?

Bourse: les gagnants et perdants de la semaine

21/06/2019 | Martin Jolicoeur

BILAN. Quels sont les titres d'entreprises qui ont le plus marqué l'actualité boursière de la dernière semaine?